Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Syrie: 16 morts dans des frappes turques sur les zones kurdes – OSDH

Les frappes ont notamment visé les régions de Tall Rifaat et Manbij (nord), proches de la frontière turque et qu'Ankara menace régulièrement de viser par une offensive

Un drapeau du Rojava, représentant l'autonomie kurde, flotte sur le toit d'un hôtel à Kobané, en Syrie. (Ziv Genesove/ Times of Israel)
Un drapeau du Rojava, représentant l'autonomie kurde, flotte sur le toit d'un hôtel à Kobané, en Syrie. (Ziv Genesove/ Times of Israel)

Seize personnes au moins, dont un civil, ont été tuées dans des frappes de drones menées par la Turquie sur les zones contrôlées par les forces kurdes en Syrie, a indiqué jeudi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« La Turquie a fortement intensifié ses attaques de drones depuis le début de la semaine », faisant 15 morts dans les rangs des forces kurdes et du régime syrien pour la seule journée de mercredi, a déclaré à l’AFP le chef de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

A Ankara, le ministère de la Défense a indiqué jeudi que l’armée turque avait « neutralisé 16 terroristes » en Syrie, le terme employé pour désigner les combattants kurdes.

Les frappes ont notamment visé les régions de Tall Rifaat et Manbij (nord), proches de la frontière turque et qu’Ankara menace régulièrement de viser par une offensive. L’armée syrienne est déployée aux abords de ces régions.

Les forces kurdes à Manbij ont annoncé dans un communiqué que six combattants avaient été tués.

L’Observatoire, basé au Royaume-Uni et qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie, a confirmé ce bilan et indiqué qu’un civil travaillant pour l’administration autonome kurde à Manbij avait été également tué.

Selon l’OSDH, cinq soldats syriens ont en outre été tués par une frappe de drone turque à Tall Rifaat. Damas n’a pas confirmé.

Plus à l’est, quatre combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes et soutenues par Washington, ont été tués dans une frappe qui a visé leur véhicule dans la province de Hassaké, selon l’OSDH.

Les FDS avaient été le fer de lance de la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) chassé de ses fiefs en Syrie en 2019.

La Turquie, dont les soldats sont présents dans des zones du nord de la Syrie, menace régulièrement de lancer une offensive d’envergure contre les FDS, qu’elle considère comme « terroristes ».

Ankara dit vouloir créer une « zone de sécurité » de 30 kilomètres de largeur à sa frontière sud.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.