Rechercher

Syrie : quatre morts dans un raid attribué à Israël près de Damas

Selon l'OSDH, les frappes ont visé des dépôts d'armes et de munitions et des positions de milices pro-iraniennes près de l'aéroport international de Damas

Une photo d'une vidéo censée montrer les défenses aériennes syriennes interceptant un missile israélien, le 22 juillet 2022. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)
Une photo d'une vidéo censée montrer les défenses aériennes syriennes interceptant un missile israélien, le 22 juillet 2022. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)

Quatre combattants pro-iraniens ont été tués lors de frappes attribuées à Israël sur des dépôts d’armes et de munitions près de Damas dans la nuit, a indiqué jeudi une ONG, dans le troisième raid de ce type en Syrie moins d’une semaine.

Le ministère syrien de la Défense avait indiqué dans un communiqué durant la nuit que « l’ennemi israélien a mené une agression aérienne depuis les Territoires palestiniens occupés visant plusieurs sites dans les environs de Damas ».

La défense anti-aérienne syrienne a intercepté plusieurs missiles, a ajouté le ministère, sans fournir de détails sur les cibles, indiquant seulement que les frappes avaient causé des dégâts matériels.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une ONG basée à Londres et disposant d’un vaste réseau de sources dans le pays, les frappes ont visé des dépôts d’armes et de munitions et des positions de milices pro-iraniennes près de l’aéroport international de Damas.

Quatre combattants pro-iraniens, dont un Syrien, ont été tués selon la même source.

Depuis que la guerre civile a éclaté en Syrie en 2011, Israël a effectué des centaines de frappes contre son voisin du nord, visant les forces gouvernementales syriennes tout comme leurs alliés soutenus par l’Iran, ou des combattants du Hezbollah.

Il n’y a pas eu de commentaire immédiat de la part d’Israël, qui a admis avoir effectué des centaines de sorties contre des groupes soutenus par l’Iran qui tentaient de prendre pied dans le pays au cours de la dernière décennie et contre des livraisons d’armes destinées au groupe terroriste libanais Hezbollah.

Jeudi, le site saoudien al-Arabiya a rapporté qu’Israël a envoyé un message à la Syrie pour lui signifier son intention d’intensifier ses frappes si ce pays continue à faciliter les transferts d’armes iraniennes dans la région.

Citant des sources anonymes, le site d’information affirme que l’Iran envoie des armes, qu’il fait passer pour de l’aide humanitaire à la Syrie et au Liban par voie aérienne, terrestre et maritime.

Le reportage, citant la même source, ne précise pas comment ni quand le message israélien a été transmis.

Lundi, Israël a frappé les environs de Damas, blessant un soldat, trois jours après avoir ciblé des sites militaires syriens près de l’aéroport.

Si Israël commente rarement les frappes menées en Syrie, il les a justifiées à plusieurs reprises par la nécessité d’empêcher l’Iran de s’implanter à proximité de ses frontières.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...