Tel Aviv: Feu vert pour les offices des fêtes de Tichri dans les espaces publics
Rechercher

Tel Aviv: Feu vert pour les offices des fêtes de Tichri dans les espaces publics

Le maire, Ron Huldai, qualifie de "fondamental" le droit à la prière et offre une aide logistique aux centaines de lieux de culte de la ville

Un homme joue du shofar sur une plage de Tel Aviv à Rosh Hashana, le 21 septembre 2017 (Crédit :  Miriam Alster/Flash90/File)
Un homme joue du shofar sur une plage de Tel Aviv à Rosh Hashana, le 21 septembre 2017 (Crédit : Miriam Alster/Flash90/File)

Tel Aviv tente de garantir que les fidèles pourront assister aux offices des fêtes de Tichri pendant la pandémie.

La municipalité de Tel Aviv-Jaffa a indiqué qu’elle autoriserait les synagogues à s’élargir dans les espaces publics dans le cadre de ses initiatives visant à faciliter les prières publiques, actuellement soumises aux restrictions sur les rassemblements pour cause de pandémie de coronavirus.

Elle a fait savoir dimanche que la ville offrirait également une aide logistique, et notamment l’accès à l’électricité, à des zones ombragées, qu’elle distribuerait des chaises pour les fidèles et qu’elle organiserait des cours de Shofar avant la fête.

Il y a 450 synagogues situées dans les frontières de la municipalité. 150 sont installées dans des bâtiments municipaux.

« Le droit à la prière et aux rassemblements religieux est fondamental et tout sera fait de manière à ce que des dizaines de milliers de fidèles puissent suivre les commandements de la fête – tout en respectant les restrictions sanitaires », a déclaré Ron Huldai.

Le gouvernement doit encore dévoiler son plan concernant les régulations sanitaires qui seront mises en œuvre pendant cette période religieuse importante. Ronni Gamzu, responsable de la lutte contre le coronavirus dans le pays, a pour sa part laissé entendre que des limitations radicales pourraient être mises en place pour empêcher les rassemblements massifs dans les synagogues à Rosh Hashana et à Yom Kippour.

On compte plus de 105 000 cas de COVID-19 au sein de l’Etat juif. 83 000 personnes ont dorénavant guéri de la maladie depuis le début de la pandémie, qui a entraîné 847 décès dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...