Tel Aviv : Shimrit Perkol-Finkel est morte dans un accident de la route
Rechercher

Tel Aviv : Shimrit Perkol-Finkel est morte dans un accident de la route

La lauréate d'un prix d'écologie marine, qui était aussi scientifique environnementale et entrepreneure technologique, a été tuée dans un accident de scooter dimanche après-midi

Capture d'écran d'une vidéo de la biologiste Shimrit Perkol-Finkel spécialisée dans le milieu marin (Capture d'écran : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo de la biologiste Shimrit Perkol-Finkel spécialisée dans le milieu marin (Capture d'écran : YouTube)

Une biologiste renommée qui avait inventé une solution innovante de digues respectueuses de l’environnement a été tuée dimanche à Tel Aviv alors qu’elle circulait sur son scooter électrique.

Shimrit Perkol-Finkel, 45 ans, descendait la rue Hamasger quand elle a été heurtée par un camion. Le chauffeur, un trentenaire originaire de Tira, a été convoqué par la police en vue d’un interrogatoire.

Elle laisse derrière elle un mari et trois enfants.

Son époux, Kobi Perkol-Finkel, qui s’est exprimé lundi, a déclaré que « Shimrit prônait un changement dans la manière d’envisager le monde ».

« Israël était trop petit pour elle et elle travaillait en grande majorité à l’étranger », a-t-il confié au site d’information Ynet. « Son idée était que ce qui allait dans l’eau devait être vert, aider la mer. Shimrit voulait apporter une contribution, aider à changer les choses ».

La chaîne Kan, pour sa part, a diffusé une vidéo tournée quelques instants avant l’accident.

L’accident a eu lieu dans l’après-midi de dimanche, à proximité des bureaux d’ECOncrete, une start-up consacrée aux infrastructures environnementales dont Perkol-Finkel avait été la cofondatrice en 2012. Son mari a indiqué qu’elle allait chercher un de ses enfants au moment du drame.

Perkol-Finkel aurait dû participer à un séminaire organisé à l’occasion de la Journée des droits des Femmes à l’université de Tel Aviv, lundi.

ECOncrete, dont Perkol-Finkel était directrice-générale et scientifique en chef, a émis un communiqué disant combien la défunte avait « inspiré et élevé chacun d’entre nous avec son amour de l’océan, et avec la vision qu’elle nourrissait pour le sauver ».

« Le monde de la défense de l’environnement a perdu une héroïne hier », a déclaré pour sa part Dror Zurel, haut-responsable au ministère de la Protection environnementale.

Perkol-Finkel était une biologiste et une écologiste très réputée qui s’était spécialisée dans la gestion durable des habitats marins urbains. Passionnée par la nécessité de réduire l’empreinte écologique des infrastructures côtières et marines, la scientifique a passé les 20 dernières années environ à travailler, en tant qu’éco-ingénieure, sur des produits innovants visant à transformer les lignes côtières de l’avenir en fournissant des matériaux de construction soutenant l’écologie propre à cet écosystème.

Elle avait été nommée dans le livre Vital Voices: 100 Women Using Their Power to Empower consacré aux femmes d’influence dans le monde.

En 2018, Perkol-Finkel avait reçu le prix « We Empower » pour son travail en faveur d’objectifs de développement durables au sein des Nations unies et, en 2019, elle avait été distinguée par le Prize for Women Innovators, qui distingue les femmes innovatrices et qui est remis sous les auspices de l’Union européenne. En plus de travailler sur plusieurs projets internationaux, Perkol-Finkel avait été conseillère écologique dans le programme de planification de l’espace marin d’Israël.

La délégation de l’Union européenne en Israël a fait part de ses condoléances à la famille et aux amis de Perkol-Finkel dans la journée de lundi, écrivant que « nous avons appris la mort tragique de la docteure Shimrit Perkol-Finkel, lauréate du Prix remis par l’Union européenne aux femmes innovatrices en 2019. Son travail sans précédent continuera à inspirer les femmes et les petites filles du monde entier. Que sa mémoire soit bénie ».

Perkol-Finkel avait aussi gagné le concours « Pitch to Rich » au mois d’octobre 2019, un concours parrainé par l’entrepreneur britannique Sir Richard Branson, dans le cadre des événements qui avaient marqué le lancement des vols Londres-Tel Aviv de son transporteur Virgin Atlantic.

Depuis le début de l’année, quatre personnes sont mortes dans des accidents de scooter électrique ou de vélo, selon Or Yarok, une organisation de sécurité routière. En 2020, l’Etat juif avait enregistré 24 décès et une hausse de 12 % du nombre d’accidents par rapport à 2019, malgré les confinements imposés par la crise du coronavirus, a fait savoir l’Autorité nationale de sécurité routière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...