Témoignages de binationaux franco-israéliens bloqués en Israël
Rechercher

Témoignages de binationaux franco-israéliens bloqués en Israël

Bloqués en Israël par l'interdiction des voyages non-essentiels entre de nombreux pays, notamment entre la France et Israël, plusieurs citoyens témoignent

La salle de départ du Terminal 3 de l'aéroport Ben Gurion restée déserte, le 17 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
La salle de départ du Terminal 3 de l'aéroport Ben Gurion restée déserte, le 17 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

En raison de l’interdiction des voyages non-essentiels entre de nombreux pays, notamment entre la France et Israël, il est actuellement impossible de voyager en France pour les binationaux franco-israéliens bloqués en Israël, hormis pour une urgence – naissance ou décès –, et cela depuis le début du nouveau confinement en vigueur depuis mi-septembre et le renforcement de la réglementation concernant la sortie du territoire.

Les autorités israéliennes estimant que tout individu en Israël détenteur du passeport israélien doit suivre les règles israéliennes en la matière, les Franco-Israéliens ne peuvent donc pas voyager librement vers la France, comme pourrait le faire un individu français non-Israélien bloqué en Israël.

Dans un reportage diffusé vendredi, la radio France Info a rassemblé quelques témoignages de citoyens franco-israéliens bloqués.

Shanna Orlik, habitante de Tel Aviv, a lancé un groupe sur Facebook afin de réclamer la levée ou un assouplissement des restrictions actuelles concernant les voyages.

« C’est un peu du désespoir, du désarroi, ce n’est même pas de la colère », explique-t-elle. « Ce besoin de comprendre pourquoi en tant que Français on n’a pas le droit de rentrer en France est devenu une évidence. »

Une autre citoyenne franco-israélienne, Laureline, se souvient elle avec nostalgie des moments à Jérusalem avec sa famille de France, qu’elle n’a pas vue depuis décembre 2018.

« Ma vie est ici, mais juste me dire que j’aimerais bien aller en France pour voir ma famille ce n’est pas possible », dit-elle.

L’ambassade de France explique « avoir reçu beaucoup d’appels de la part de Franco-Israéliens déçus ou en colère, mais elle explique que la décision du gouvernement israélien est ‘valide’ et que la France ‘ne peut intervenir' », rapporte France Info.

La mesure devrait être levée à l’assouplissement du confinement national actuel, qui pourrait survenir la semaine prochaine. Les conditions de voyage redeviendraient ainsi similaires à celles de cet été : s’il devrait être théoriquement possible de voyager en tant que citoyen binational, tout retour en Israël devrait être suivi d’une période de stricte quarantaine à domicile.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...