Israël en guerre - Jour 60

Rechercher

Tnuva annonce des hausses de prix sur les produits laitiers non réglementés

Le géant de l'agroalimentaire a annoncé une hausse moyenne des prix de 4,65 %, certains augmentant de plus de 9 %, un nouveau coup dur pour les consommateurs

Illustration : Production de fromage à la laiterie de Tnuva Tel Yosef, le 21 décembre 2015. (Crédit: Yossi Zeliger/Flash90)
Illustration : Production de fromage à la laiterie de Tnuva Tel Yosef, le 21 décembre 2015. (Crédit: Yossi Zeliger/Flash90)

Le géant laitier Tnuva a annoncé mardi qu’il augmentait les prix de ses produits non réglementés de 4,65 % en moyenne, dans le dernier coup porté aux consommateurs confrontés à la hausse du coût de la vie.

Cette annonce intervient à quelques semaines de la fête juive de Shavouot, qui se caractérise traditionnellement par des repas de fête riches en produits laitiers, et un jour après l’annonce par le gouvernement sur une hausse significative des prix des produits laitiers réglementés.

Tnuva a déclaré que les produits qui subiront des augmentations de prix sont les yaourts, le beurre, le fromage blanc, le fromage en tranche et les fromages salés.

La plupart des produits concernés subiront des augmentations de prix bien supérieures à 4,65 %, et certains verront leur prix augmenter de plus de 9 %.

Les hausses de prix entreront en vigueur le 7 mai.

Tnuva a déclaré dans un communiqué que l’augmentation était « due à la hausse significative des coûts, principalement du prix du lait cru ».

Le chef de la commission des Finances de la Knesset, le député Moshe Gafni (Yahadout HaTorah), a déclaré sur Twitter que l’annonce de Tnuva était « inacceptable ».

« Nous ne pouvons pas laisser faire cela. Nous nous sommes engagés à lutter contre le coût de la vie et nous le ferons par tous les moyens possibles », a déclaré Gafni.

Moshe Gafni, député du parti Yahadout HaTorah, à la Knesset, à Jérusalem, le 18 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Lundi, il a été annoncé que les produits laitiers réglementés subiraient une augmentation de plus de 9 % cette semaine, dans le cadre d’une augmentation totale prévue de 16 % sur trois ans.

Israël réglemente le prix d’un certain nombre de produits essentiels du quotidien, notamment le lait, le fromage blanc et le pain.

L’augmentation totale de 16 % devait entrer en vigueur lundi, mais le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, est parvenu à un accord de dernière minute avec les fabricants pour qu’elle soit étalée sur plusieurs années.

Les prix réglementés par l’État devraient donc augmenter de 9,28 % mercredi. La prochaine hausse, de 3,1 %, interviendra en mai 2024, et deux autres augmentations du même pourcentage prendront effet en mai 2025 et en mai 2026.

La brique d’un litre de lait 3 % passera de 6,23 shekels à 6,81 shekels, tandis que le pot de 250 grammes de cottage passera de 4,98 shekels à 5,44 shekels.

Un employé remplissant un rayon de produits laitiers au supermarché Shufersal Deal, à Katsrin, sur le plateau du Golan, le 1er juillet 2022. (Crédit : Michael Giladi/ Flash90)

À l’instar d’une grande partie du monde, les consommateurs israéliens ont ressenti les effets de la hausse des prix dans presque toutes les catégories de produits.

Les sondages montrent que le public est de plus en plus mécontent de la performance du gouvernement en la matière, estimant que la coalition se concentre sur sa réforme du système judiciaire controversée au lieu de se préoccuper de la spirale du coût de la vie.

Samedi, le député David Bitan (Likud) a reproché à son propre gouvernement de négliger l’augmentation du coût de la vie alors qu’il poursuit ses projets de remaniement du système judiciaire.

Le processus législatif de la réforme ayant été suspendu en mars pour donner lieu à des négociations avec l’opposition, Bitan a déclaré que les Israéliens sont principalement préoccupés par le coût de la vie et que la coalition « ne fait pas le travail qu’elle devrait faire » sur la base de ses promesses électorales. En tant que président de la commission des Affaires économiques de la Knesset, Bitan a déploré l’absence de solutions majeures dans les propositions budgétaires de l’État.

Les prix des produits laitiers en Israël sont un sujet sensible et ont suscité des réactions qui se sont souvent transformées en manifestations de masse contre le coût élevé de la vie.

En 2011, la manifestation dite du « cottage » avait déclenché des semaines d’agitation sociale qui ont abouti à une baisse des prix des produits laitiers dans les supermarchés et à des réformes politiques visant à réduire les prix à la consommation.

Des milliers d’Israéliens manifestant contre le coût de la vie croissant en Israël au centre de Tel Aviv, le 6 août 2011. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty/Dossier)

Les producteurs laitiers affirment que le prix des céréales destinées à l’alimentation du bétail, qui représentent une part importante du coût de production des produits laitiers, a augmenté, entraînant une hausse des coûts.

À la mi-novembre, le géant laitier Tnuva avait annoncé une augmentation d’environ 4,7 % du prix de centaines de produits laitiers dont les prix n’étaient pas réglementés par le gouvernement, ainsi que de certains substituts non laitiers.

Shufersal, la plus grande chaîne de supermarchés d’Israël, avait déclaré qu’elle s’opposerait à la hausse des prix en retirant les produits concernés de ses rayons, comme elle l’a déjà fait avec d’autres grands fabricants de produits alimentaires tels qu’Unilever et Tara, le deuxième plus grand transformateur laitier du pays.

Mais Shufersal a ensuite déclaré qu’elle consentirait à augmenter le prix de certains produits, mettant ainsi fin au boycott de la marque en raison de l’augmentation des coûts après seulement quelques semaines.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.