Rechercher

Shufersal se plie aux hausses de prix de Tnuva, mettant fin à un court boycott

Le chaîne de supermarchés a déclaré qu'elle va réintroduire les produits dont il n'existe pas d'alternatives sur le marché, tout en gardant les autres hors des rayons

Un employé remplit un rayon de produits laitiers au supermarché Shufersal Deal à Katsrin, sur le plateau du Golan, le 1er juillet 2022. (Crédit : Michael Giladi/ Flash90)
Un employé remplit un rayon de produits laitiers au supermarché Shufersal Deal à Katsrin, sur le plateau du Golan, le 1er juillet 2022. (Crédit : Michael Giladi/ Flash90)

La chaîne de supermarchés Shufersal a déclaré mardi qu’elle accepterait les hausses de prix de certains produits du géant laitier Tnuva, mettant ainsi fin à son boycott de la marque en raison de la hausse des prix après seulement quelques semaines.

Shufersal a déclaré dans un communiqué qu’elle ne réintroduirait que les produits pour lesquels il n’existe pas d’alternatives appropriées sur le marché, tandis que de nombreux produits ne seront pas commercialisés.

Cette décision a été prise « en raison de la pénurie de divers produits laitiers dans les succursales… et afin de ne pas nuire aux clients de la chaîne ».

Parmi les produits qui reviennent dans les rayons figurent le beurre, divers types de fromage à pâte jaune, la crème, la crème aigre et le tofu.

À la mi-novembre, Tnuva a annoncé une augmentation d’environ 4,7 % sur des centaines de produits laitiers dont les prix n’étaient pas soumis à la réglementation gouvernementale, ainsi que sur certains substituts sans lactose.

Shufersal, la plus grande chaîne de supermarchés d’Israël, avait déclaré qu’elle s’opposerait à la hausse des prix en retirant les produits concernés de ses rayons, comme elle l’a fait précédemment avec d’autres grands fabricants de produits alimentaires tels qu’Unilever et Tara, le deuxième plus grand fabricant de produits laitiers du pays.

Mais comme d’autres détaillants ont gardé les produits en stock, Shufersal s’est retrouvée isolée dans cette bataille et a peut-être dû faire face à des clients déçus de ne pas trouver leurs produits préférés en rayon.

Des personnes font des achats de nourriture à Shufersal, le 21 septembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Comme toutes les chaînes de magasins en Israël, Shufersal dépend en grande partie de Tnuva pour son achalandage en produits laitiers.

Dans les documents financiers de Shufersal repris par le quotidien économique Calcalist, l’entreprise prend note de sa dépendance à l’égard de Tnuva, affirmant que si « Tnuva interrompt ses approvisionnements pour une raison quelconque, l’entreprise ne sera en mesure de fournir que partiellement certains produits laitiers provenant d’autres fournisseurs. »

En juillet, le président de la fédération syndicale Histadrut, Arnon Bar-David, a appelé à un boycott public des géants de l’importation Diplomat, Kimberly Clark et Schestowitz, qui avaient tous annoncé des hausses de prix dans le contexte de l’augmentation du coût des biens de consommation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.