Toulouse : Un chef du Bloc identitaire emprisonné pour agression en bande organisée
Rechercher

Toulouse : Un chef du Bloc identitaire emprisonné pour agression en bande organisée

Le jeune homme, d'origine chilienne, victime de l'agression est aujourd'hui hémiplégique

La façade de la mairie de Toulouse (Crédit : Felipeh/CC.BY.SA/Wikimedia commons)
La façade de la mairie de Toulouse (Crédit : Felipeh/CC.BY.SA/Wikimedia commons)

Figure de l’extrême-droite toulousaine, Mathieu Clique, agré de 23 ans, a été accusé de « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations » et « violences en réunion ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours » sur la personne d’un étudiant chilien de 36 ans.

La tête de la victime a percuté le trottoir suite aux coups portés. Il est aujourd’hui hémiplégique.

« Au cours de sa garde à vue, rapporte La Dépêche, Matthieu Clique a refusé de répondre aux policiers. Il est resté mutique pendant 48 heures. Un silence qui contraste avec la logorrhée de ses troupes qui, en garde à vue, auraient accablé l’étudiant. »

Le même journal rapporte les engagements de ce jeune étudiant en droit : lutte contre l’avortement, et combat identitaire, il est le secrétaire de l’association Toulouse identité.

Il est aujourd’hui en détention provisoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...