Rechercher

Tous les systèmes de défense aérienne en alerte par peur d’une attaque iranienne

Le chef de l'armée de l'Air a déclaré que les défis de défense sont plus complexes, quelques jours après que Netanyahu a dit que l'Iran voulait attaquer Israël depuis le Yemen

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Un test du système de défense antimissile Fronde de David (Crédit : Ministère de la Défense)
Un test du système de défense antimissile Fronde de David (Crédit : Ministère de la Défense)

Mercredi, le général Amikam Norkin, chef de l’armée de l’Air, a déclaré que le système de défense aérienne à plusieurs couches était « en alerte », en pleine menace d’une attaque par l’Iran.

Ces dernières semaines, l’armée a commencé à craindre que Téhéran n’ait l’intention de riposter aux frappes aériennes régulières qu’Israël conduit contre ses forces et ses alliés dans la région.

L’armée israélienne pense que cette riposte pourrait prendre la forme d’une attaque de grande ampleur impliquant des missiles de croisière et des drones d’attaque, dans une frappe qui serait similaire à celle de l’installation pétrolière Aramco en Arabie Saoudite, attribuée à l’Iran.

Plus tôt ce mois, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti que l’Iran avait l’intention d’attaquer Israël depuis le Yemen. Une telle attaque réduirait la capacité d’Israël à intercepter des missiles. En effet, les défenses aériennes israéliennes à moyenne et longue portée sont mieux placées pour abattre des missiles en provenance du nord d’Israël que du sud du pays.

Le général Amikam Norkin, commandant de l’armée de l’Air israélienne, serre la main aux nouveaux officiers de la défense aérienne lors d’une cérémonie de fin de formation, le 30 octobre 2019. (Armée israélienne)

« Au moment où nous parlons, les batteries de défense Arrow, Patriot, Fronde de David et Dôme de Fer sont en état d’alerte », a déclaré Norkin mercredi soir, lors de la cérémonie de fin de formation des officiers de la défense aérienne.

Le chef de l’aviation militaire israélienne faisait référence aux différents systèmes de défense aérienne, les systèmes Arrow et Patriot, qui sont conçus pour détruire des missiles entrant à longue portée et des avions, et les systèmes à moyenne-portée Fronde de David et du Dôme de Fer, qui peuvent abattre des roquettes à courte portée et de petits drones.

« Les défis posés à la défense aérienne sont devenus plus complexes. En plus de la menace des missiles et des roquettes, nous devons maintenant contrer les attaques de drones et de missiles de croisière », a-t-il dit.

Contrairement aux missiles balistiques qui volent habituellement en suivant un arc vers leur cible, les missiles de croisière et les drones volent à basse altitude, ce qui les rend plus difficiles à détecter et à intercepter.

L’Iran semble avoir renforcé ses activités et attaques de drones ces derniers mois. En août, des avions israéliens ont mené des frappes aériennes en Syrie pour déjouer une attaque de drone contre Israël préparée par des combattants soutenus par l’Iran, avait déclaré Tsahal à l’époque.

L’armée israélienne a dit que sa frappe ciblait des agents de la Force Quds des Gardiens de la Révolution iranienne mais aussi des milices chiites, y compris le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, qui se préparait à lancer des drones « kamikazes » équipé d’explosifs sur Israël.

Israël a promis d’empêcher les milices régionales alliées à l’Iran d’obtenir des armes avancées pour les utiliser contre l’Etat juif. Celui-ci a mené des centaines de frappes en Syrie qui visaient à empêcher le transfert d’armes et à réduire l’implantation militaire iranienne dans le pays.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...