Transports séparés : pour Lapid, « l’image d’Israël a déjà été ternie »
Rechercher

Transports séparés : pour Lapid, « l’image d’Israël a déjà été ternie »

Le leader de Yesh Atid salue la décision du Premier ministre mais craint que le mal ne soit déjà fait

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Yair Lapid, président du parti Yesh Atid, pendant la cérémonie de prestation de serment de la 20e Knesset, le 31 mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Yair Lapid, président du parti Yesh Atid, pendant la cérémonie de prestation de serment de la 20e Knesset, le 31 mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le leader de Yesh Atid, Yair Lapid, a fait l’éloge du Premier ministre qui est revenu en arrière sur la décision d’adopter la ségrégation de facto des travailleurs palestiniens dans les bus israéliens. Mais il a ajouté : « vous ne pouvez pas imaginer les dommages que vous avez déjà faits là-bas. »

« Tous les médias dans le monde parlent d’Israël comme si nous faisions cette séparation », a-t-il poursuivi.

Lapid exhorte le gouvernement à engager des gardes de sécurité dans les autobus.

« Un gouvernement qui gaspille des milliards pour un accord de coalition corrompu devrait financer 20 gardes de sécurité dans les autobus au lieu de provoquer ce genre de dommages à la sécurité d’Israël et à ses affaires étrangères. »

Il n’est « rien de plus important » que d’assurer la sécurité des citoyens d’Israël, a-t-il affirmé.

« Nous ne voulons pas d’autres Gilad, Naftali, et Eyal », a-t-il conclu, se référant à l’enlèvement et aux meurtres des trois adolescents israéliens l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...