Rechercher

Truah dénonce le silence des groupes juifs US face à l’ascension de Ben Gvir

Une éminente rabbin progressiste américaine a reproché aux principaux groupes juifs américains de ne pas s'exprimer face à la montée du parti d'extrême droite, HaTzionout HaDatit

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'appel du rabbi Jill Jacobs, PDG de T'ruah pour les droits de l'homme. (Crédit : Autorisation via JTA)
L'appel du rabbi Jill Jacobs, PDG de T'ruah pour les droits de l'homme. (Crédit : Autorisation via JTA)

Une éminente rabbin progressiste américaine a reproché mercredi aux principaux groupes juifs américains de ne pas s’exprimer face à la montée du parti d’extrême droite du député Itamar Ben Gvir, HaTzionout HaDatit.

Jill Jacobs, qui dirige l’organisation de défense des droits de l’homme, Truah, pour les membres rabbiniques d’Amérique du Nord, a déclaré dans un communiqué qu’ « il y a eu un manque remarquable de préoccupation publique de la part des organisations juives américaines au sujet du programme du parti HaTzionout HaDatit de Ben Gvir, qui véhicule du racisme et de l’homophobie, préconise la déportation des citoyens palestiniens hors d’Israël et incite à la violence contre les Palestiniens et les Israéliens de gauche ».

« Les organisations juives ont l’obligation morale de faire front contre Ben Gvir et son parti et de proclamer haut et fort qu’ils n’incarnent pas les intérêts juifs. »

« Bien que nous ne connaissions pas encore les résultats définitifs et les coalitions qui seront mises en place pour créer le prochain gouvernement d’Israël, nous devons dénoncer les dangers d’une majorité kahaniste afin que tous sachent qu’ils représentent l’incitation à la violence contre les Palestiniens et les gauchistes israéliens », a ajouté Jacobs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...