Rechercher

Trump a demandé à Erdogan de « mettre fin à l’invasion » en Syrie – Pence

Selon le vice-président américain, le président turc s'est engagé à ce qu'il n'y ait "aucune attaque contre la ville de Kobané"

Le vice-président Mike Pence avec le secrétaire au trésor Steven Mnuchin parle aux journalistes dans l'aile ouest de la Maison Blanche, le 14 octobre 2019 (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)
Le vice-président Mike Pence avec le secrétaire au trésor Steven Mnuchin parle aux journalistes dans l'aile ouest de la Maison Blanche, le 14 octobre 2019 (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)

Le président américain Donald Trump a demandé lundi à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de « mettre fin à l’invasion » en Syrie et de décréter un « cessez-le-feu immédiat », a annoncé le vice-président Mike Pence.

« Les Etats-Unis veulent que la Turquie mette fin à l’invasion, mette en œuvre un cessez-le-feu immédiat et commence à négocier avec les forces Kurdes en Syrie pour mettre fin à la violence », a indiqué M. Pence qui a précisé qu’il se rendrait prochainement en Turquie à la demande du président.

Lors de cet échange téléphonique avec M. Erdogan, M. Trump a été « très ferme » a assuré M. Pence qui s’exprimait depuis la Maison-Blanche.

Selon le vice-président américain, le président turc s’est engagé à ce qu’il n’y ait « aucune attaque contre la ville de Kobané ».

Les Etats-Unis ont imposé lundi des sanctions ciblées à trois ministres turcs dans le cadre d’un décret présidentiel de Donald Trump visant à convaincre Ankara de « mettre fin immédiatement à son offensive » en Syrie.

Les ministres de l’Energie, de la Défense et de l’Intérieur sont frappés par les mesures américaines, selon un communiqué du Trésor américain. Leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis sont gelés et leurs transactions internationales en dollars sont bloquées.

Les ministères de la Défense et de l’Energie sont également visés, en tant qu’institutions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...