Trump prononcera à Ryad un discours sur « une vision pacifique de l’islam »
Rechercher

Trump prononcera à Ryad un discours sur « une vision pacifique de l’islam »

Le président parlera de l'engagement des États-Unis envers ses partenaires dans le monde arabe

Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse dans la Roseraie de la Maison Blanche, le 5 avril 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse dans la Roseraie de la Maison Blanche, le 5 avril 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

Le président des Etats-Unis Donald Trump prononcera dimanche à Ryad, un discours sur « une vision pacifique de l’islam » au cours duquel il entend insister sur l’engagement des Etats-Unis envers ses partenaires musulmans, a annoncé mardi l’exécutif américain.

M. Trump prononcera un discours « sur la nécessité d’affronter les idéologies radicales » et sur ses « espoirs pour une vision pacifique de l’islam », a déclaré le général H.R. McMaster, qui dirige le Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.

Ce discours, qui sera prononcé devant les dirigeants de « plus de 50 pays musulmans », vise « à rassembler le monde musulman contre les ennemis communs de la civilisation et à démontrer l’engagement de l’Amérique envers nos partenaires musulmans », a-t-il ajouté.

Le président Trump participera ensuite à l’inauguration d’un centre dont l’objectif est « de combattre la radicalisme et promouvoir la modération », selon la même source.

Le président américain entame samedi à Ryad son premier déplacement à l’étranger qui le mènera qui le mènera aussi en Israël, au Vatican, à Bruxelles (sommet de l’Otan) et en Sicile (G7).

Accusé d’attiser l’islamophobie par ses détracteurs, le président républicain a signé un décret extrêmement controversé – actuellement bloqué par la justice – dont l’objectif est de fermer temporairement les frontières américaines aux citoyens de six pays majoritairement musulmans: Iran, Libye, Syrie, Somalie, Soudan et Yémen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...