Rechercher

Tsahal arrête au total 14 suspects palestiniens et saisit des armes en Cisjordanie

Des M16 ont été saisis lors d'un raid nocturne dans la région de Jénine ; l'armée a essuyé des coups de feu et reçu des cocktails Molotov ; aucun soldat n’a été blessé

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Armes saisies sur des Palestiniens recherchés dans la région de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, le 24 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Armes saisies sur des Palestiniens recherchés dans la région de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, le 24 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Les troupes israéliennes ont mené de nombreuses opérations en Cisjordanie à l’aube mercredi, arrêtant 14 Palestiniens recherchés et saisissant plusieurs armes à feu, a déclaré Tsahal.

L’armée a déclaré que les troupes avaient saisi trois fusils M16, une arme de poing, des munitions et d’autres équipements militaires dans le village palestinien de Burqin, à l’ouest de Jénine, et qu’ils avaient arrêté deux suspects.

Dans le camp de réfugiés adjacent de Jénine, un autre Palestinien soupçonné d’activités terroristes a été arrêté, a déclaré Tsahal.

Au cours du raid dans les deux villes du nord de la Cisjordanie, « des cocktails Molotov et des explosifs ont été lancés, et les troupes ont tiré sur les suspects qui leur avaient auparavant tiré dessus », a déclaré l’armée israélienne.

Selon des informations palestiniennes non vérifiées, deux personnes auraient été blessées par des tirs de l’armée israélienne dans la région de Jénine. Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne n’a pas fait de commentaire.

Tsahal a déclaré qu’aucun soldat n’avait été blessé au cours des raids.

Des images publiées par des médias palestiniens montrent l’explosion d’une bombe artisanale près d’un soldat dans le camp de réfugiés de Jénine.

Une autre vidéo, qui proviendrait de la ville d’al-Aroub, près d’Hébron, montre un soldat tombant après avoir été touché par une pierre lancée par des Palestiniens.

Les troupes ont également opéré dans la région de Ramallah, arrêtant cinq Palestiniens recherchés à al-Bira, le camp de réfugiés de Jalazone, et à Qatanna, dans la banlieue de Jérusalem.

À Naplouse, des cocktails Molotov ont été lancés sur les troupes alors qu’elles arrêtaient deux Palestiniens recherchés, a déclaré Tsahal. Et dans le camp de réfugiés d’al-Azza, près de Bethléem, les troupes ont ouvert le feu sur des Palestiniens qui lançaient des parpaings sur les soldats, selon l’armée.

Des soldats israéliens opérant en Cisjordanie, le 24 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Les 14 suspects ont été emmenés pour être interrogés par l’agence de sécurité du Shin Bet.

Les forces de sécurité israéliennes ont intensifié leurs opérations en Cisjordanie à la suite d’une vague meurtrière d’attentats terroristes qui a fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai.

La plupart des raids se sont concentrés sur la zone instable de Jénine, d’où provenaient plusieurs des assaillants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...