Rechercher

Tsahal et le Shin Bet combattront bien le trafic d’armes dans les villes arabes

Le Premier ministre appelle les Arabes israéliens à "comprendre que les forces de sécurité ne sont pas l'ennemi - elles sont la solution"

Le Premier ministre Naftali Bennett a convoqué une réunion ministérielle à Jérusalem, le 3 octobre 2021, pour discuter des crimes violents dans le secteur arabe. (Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett a convoqué une réunion ministérielle à Jérusalem, le 3 octobre 2021, pour discuter des crimes violents dans le secteur arabe. (Kobi Gideon/GPO)

Lors d’une réunion ministérielle dimanche pour faire face à l’importante hausse de crimes violents dans les communautés arabes d’Israël, les ministres du gouvernement ont décidé d’impliquer l’armée et le service de sécurité Shin Bet dans une répression contre les armes illégales.

S’exprimant avant la réunion, le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré que la situation devait être traitée immédiatement.

« La situation concernant la violence dans le secteur arabe a atteint une ligne rouge », a déclaré Bennett au rassemblement au bureau du Premier ministre à Jérusalem. « Le problème a été mis de côté et négligé pendant des années jusqu’à ce qu’il atteigne des proportions scandaleuses, comme nous l’avons vu au cours de l’an dernier. »

« Notre gouvernement prend la question très au sérieux », a déclaré Bennett, notant la création d’une « équipe de travail interministérielle » dirigée par Yoav Segalovitz, vice-ministre de la Sécurité publique et major-général de la police à la retraite.

Outre la création de l’équipe de travail, le bureau du Premier ministre a publié une série de décisions prises à l’issue de la réunion, dimanche après-midi.

Le groupe de travail dirigé par Segalovitz se concentrera – en collaboration avec Tsahal et le Shin Bet – sur la question des armes illégales dans le secteur arabe. Le ministère de la Justice va promouvoir une série de lois visant à fournir aux forces de l’ordre de meilleurs outils pour lutter contre les armes illégales, y compris des peines minimales pour les infractions.

M. Bennett a convoqué la réunion, à laquelle participaient plusieurs hauts responsables de l’application de la loi – dont les ministres de la Justice, de la Sécurité publique et de l’Intérieur, le procureur général et le futur chef du Shin Bet – alors qu’une vague de violence s’abattait sur de nombreuses communautés arabes d’Israël.

Selon l’organisation à but non lucratif The Abraham Initiatives, 95 Israéliens arabes ont été tués jusqu’à présent dans des crimes violents cette année. L’année dernière, 96 Arabes israéliens ont été tués dans des violences communautaires, le bilan annuel le plus élevé de mémoire récente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...