Tsahal : Le Dôme de fer tire par erreur en riposte à un exercice du Hamas
Rechercher

Tsahal : Le Dôme de fer tire par erreur en riposte à un exercice du Hamas

Le système de défense antimissile a été déclenché par des tirs réels à l'intérieur de la bande de Gaza ; Tsahal a riposté par des tirs de chars d'assaut

La fumée d'une roquette tirée par des terroristes palestiniens du Hamas est visible au-dessus de la ville de Gaza au cours d'un exercice militaire le 25 mars 2018. (AFP/MAHMUD HAMS)
La fumée d'une roquette tirée par des terroristes palestiniens du Hamas est visible au-dessus de la ville de Gaza au cours d'un exercice militaire le 25 mars 2018. (AFP/MAHMUD HAMS)

Le système de défense anti-missile Dôme de fer a apparemment été activé par erreur par des tirs d’armes automatiques à l’intérieur de Gaza dimanche, envoyant un barrage inutile d’intercepteurs dans le ciel au-dessus du sud d’Israël, a dit l’armée.

Les brigades Ezzedine al-Qassam ont procédé dimanche à un exercice militaire dans l’enclave qui doit s’achever lundi matin. Ce premier exercice de cette ampleur comporte notamment des tirs de roquettes vers la mer, selon des sources de sécurité palestiniennes.

Le lancement des intercepteurs semble également être responsable de la vague de sirènes d’alerte aux missiles qui s’est déclenchée dans les régions méridionales de Hof Ashkelon et Shaar HaNegev plus tôt dans la nuit de dimanche.

Selon l’armée israélienne, aucune roquette n’a été tirée sur Israël. Un porte-parole de l’armée a souligné que la situation était normale le long de la frontière de Gaza.

Pourtant, Tsahal a riposté à l’apparente fausse alerte avec des tirs de chars visant deux positions du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, a déclaré l’armée.

Des chars israéliens ont pris pour cible des positions de la branche militaire du Hamas dans la nuit de dimanche à lundi après des tirs en provenance de l’enclave palestinienne.

Les tirs israéliens ont touché deux postes d’observation des brigades Ezzedine al-Qassam, le branche armée du mouvement islamiste, dans le nord de la bande de Gaza, et n’ont pas fait de blessé, ont précisé des sources de sécurité palestiniennes.

Les sirènes de la nuit dernière et les tirs du Dôme de fer ont apparemment été déclenchés par l’exercice militaire en direct organisé dimanche par les dirigeants du Hamas de Gaza.

Une dizaine de missiles anti-missile du système Dôme de fer ont été activés dimanche soir après le déclenchement du système d’alerte prévenant de l’arrivée imminente de roquettes dans les localités israéliennes limitrophes de la bande de Gaza. Il s’est avéré ensuite qu’aucune roquette n’avait été tirée vers Israël et que l’alerte faisait suite à des tirs à l’intérieur du territoire sous blocus israélien et égyptien.

Les membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, l’aile militaire du mouvement terroriste palestinien islamiste du Hamas, participent à un rassemblement marquant les trois années écoulées depuis l’opération Bordure protectrice, le 20 juillet 2017, à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Dans un communiqué, Tsahal a déclaré qu’il « prend au sérieux tous les types de tirs visant le territoire israélien », ce qui indique que les tirs de chars d’assaut peuvent avoir été tirés en croyant à tort que l’exercice de tir réel visait Israël.

L’incident souligne la montée des tensions le long de la frontière de Gaza. Les tensions ont augmenté entre Israël et les groupes terroristes dans l’enclave palestinienne ces dernières semaines, à la suite d’un certain nombre d’incidents sécuritaires le long de la barrière de sécurité.

La tension est montée ces derniers jours à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, à l’approche de la « Journée de la terre » vendredi, manifestation à l’occasion de laquelle les Gazaouis sont appelés cette année à marcher en masse vers la frontière avec Israël.

Un porte-parole de Tsahal a déclaré que l’armée enquêterait sur la raison technique pour laquelle le Dôme de fer et les systèmes d’alarme ont été activés afin de s’assurer qu’un tel événement ne se répète pas.

Des vidéos filmées par des résidents du sud d’Israël ont montré le lancement de plusieurs missiles intercepteurs Dôme de fer dans le ciel de nuit.

Samedi, un groupe de quatre hommes palestiniens masqués est entré en territoire israélien après avoir coupé à travers la clôture à mailles de chaîne et a essayé de mettre le feu aux engins de génie qui sont utilisés pour construire une nouvelle barrière aérienne et souterraine autour de Gaza.

Les forces israéliennes redoutent un accès de fièvre à partir de vendredi et de la « Journée de la terre », qui commémore chaque année la mort de six Arabes, tués lors de heurts avec les forces israéliennes à l’occasion de manifestations contre des expropriations en 1976.

La « Journée de la terre » marque le début d’une période délicate, au cours de laquelle les Etats-Unis devraient inaugurer leur ambassade à Jérusalem, autour du 14 mai. La reconnaissance par le président Donald Trump de Jérusalem comme la capitale d’Israël et la décision de transférer l’ambassade de Tel Aviv à Jérusalem a provoqué la colère des Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...