Rechercher

Tsahal retire les barrages routiers autour de Naplouse

Des diplomates européens et américains, accompagnés de responsables palestiniens, sont venus constater l'impact de la récente escalade sécuritaire sur la vie des Palestiniens

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Des diplomates européens et américains écoutent des chefs d'entreprise palestiniens à la Chambre de commerce de Naplouse, le 2 novembre 2022. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israel)
Des diplomates européens et américains écoutent des chefs d'entreprise palestiniens à la Chambre de commerce de Naplouse, le 2 novembre 2022. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israel)

NAPLOUSE, Cisjordanie – L’armée israélienne a levé les barrages routiers autour de la ville palestinienne de Naplouse en place depuis trois semaines.

Des dizaines de diplomates européens et américains se sont rendus jeudi dans la ville en compagnie de responsables palestiniens pour constater l’impact de la récente escalade sécuritaire sur la vie des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie.

S’adressant aux diplomates à la Chambre de commerce de Naplouse, le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh, a demandé que « la levée du siège soit permanente ».

L’armée israélienne a régulièrement fermé les entrées des villes palestiniennes de la région, dans un contexte de recrudescence des attaques visant les soldats et les civils israéliens.

Les diplomates ont rencontré des habitants du village de Hawara, dans le nord de la Cisjordanie, pour les entendre directement parler de l’impact de la violence quotidienne de la part d’extrémistes israéliens, et des chefs d’entreprise palestiniens à la Chambre de commerce de Naplouse pour leur parler de l’impact du régime militaire israélien sur l’économie locale.

« Naplouse est devenue comme une prison », a déclaré un homme d’affaires aux diplomates, expliquant que la ville, considérée comme la capitale économique de la Cisjordanie, est entourée d’implantations, de points de contrôle et de routes de contournement pour les implantations.

Il a déploré qu’Israël ait transformé la Cisjordanie en trois îles isolées les unes des autres, ce qui empêche toute économie viable.

Shtayyeh a affirmé que l’AP continue de tendre la main pour négocier avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...