Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Turquie : 3 Israéliens placés en détention pour s’être moqué d’une hôtesse de l’air

6 autres passagers ont été arrêtés, puis relâchés ; la sœur de l'un d'eux a dit qu'il était censé être renvoyé en Israël mais qu'il est toujours dans un centre de détention

Un avion Pegasus décollant de l'aéroport Ben Gurion, à Tel Aviv, le 3 septembre 2014. (Crédit : Moshe Shaï/Flash90)
Un avion Pegasus décollant de l'aéroport Ben Gurion, à Tel Aviv, le 3 septembre 2014. (Crédit : Moshe Shaï/Flash90)

Trois Israéliens sont détenus en Turquie depuis plus d’une semaine après s’être apparemment moqué d’une hôtesse de l’air sur un vol de la compagnie aérienne Air Pegasus à destination d’Istanbul, a déclaré mardi un membre de la famille aux médias israéliens.

Les trois hommes faisaient partie des neuf passagers arrêtés après l’atterrissage. Les six autres ont été relâchés après avoir été interrogés.

Selon Natali, la sœur de l’un des hommes placés en détention – identifié comme étant David Shsoshkov, 30 ans, de la ville méridionale de Sderot – ses amis et lui-même ont filmé l’hôtesse et se sont moqués d’elle alors qu’elle faisait la démonstration des consignes de sécurité avant le décollage.

L’hôtesse lui a demandé de supprimer le film, ce qu’il a fait, a déclaré Natali à Ynet. « Ils ont supposé que tout allait bien. Mais ce n’était pas le cas. »

À l’atterrissage, l’hôtesse a appelé la police et leur a dit que les hommes l’avaient sexuellement harcelée. Les 9 suspects ont été menottés et emmenés pour être interrogés.

Six d’entre eux ont ensuite été relâchés après interrogatoire et les trois autres, dont Shoshkov, ont été placés en détention. Les deux autres hommes n’ont pas été identifiés.

Natali a déclaré que les trois avaient eu une audience et qu’on leur avait dit qu’ils seraient renvoyés dans leur pays d’origine. Cependant, ils ont été placés dans un centre de détention situé à quatre heures d’Istanbul.

Elle a dit qu’ils s’attendaient à ce qu’il soit extradé par avion après la fête musulmane de l’Aïd al-Adha. « Nous avons attendu et attendu qu’il rentre chez lui lundi, mais le moment est arrivé et il n’a pas été renvoyé. Le consulat nous a dit d’attendre patiemment et de ne pas irriter les Turcs. »

Elle a dit que la famille n’avait pas les moyens d’engager un avocat pour aider son frère.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu’il était au courant de l’affaire et que les 9 hommes avaient été arrêtés suite à des plaintes selon lesquelles ils auraient agi de manière inappropriée avec l’hôtesse de l’air. Selon la déclaration, les trois hommes sont toujours en détention, sans préciser quand ils devraient être libérés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.