Ukraine : un fumigène lancé dans une librairie à une conférence sur la Shoah
Rechercher

Ukraine : un fumigène lancé dans une librairie à une conférence sur la Shoah

Un adolescent non-identifié aurait eut l'intention de perturber la conférence de l'historienne Elena Andronatiy

Lviv, Ukraine (crédit : CC BY SA alexeyklyukin / Flickr)
Lviv, Ukraine (crédit : CC BY SA alexeyklyukin / Flickr)

MOSCOU — Une personne non-identifiée portant un masque de ski a envoyé une grenade fumigène à l’intérieur d’une librairie durant une conférence sur l’Holocauste.

Au moins 45 personnes assistaient à une conférence intitulée « Une terrible histoire : L’Holocauste. Mémoire. Douleur. Leçons » à la librairie E de Lviv, une ville de l’ouest de l’Ukraine, lundi soir, lorsque l’incident est survenu. Des témoins ont déclaré que l’auteur de l’acte était un adolescent, même s’ils n’ont pas vu son visage. L’incident n’a pas fait de blessés.

La libraire accueillait une intervention de l’historienne spécialiste de la Shoah, Elena Andronatiy, selon le magazine judéo-russe L’Chaim. La branche Lviv de l’organisation juive pour les jeunes, Hillel, avait aidé à organiser la conférence, a fait savoir l’hebdomadaire.

La salle a été aérée jusqu’à la disparition de la fumée et la conférence a repris, selon l’article.

Cet incident survient quelques jours après la publication d’un rapport en Israël conçu par le ministère des Affaires de la diaspora qui affirmait que le nombre d’agressions antisémites enregistré en Ukraine en 2017 surpassait le bilan de ces incidents dans l’ancienne Union soviétique entière. Ce sont plus de 130 incidents qui ont été enregistrés en Ukraine l’année dernière, a fait savoir le ministère à JTA.

Vyacheslav Likhachev, un chercheur sur l’antisémitisme en Ukraine affilié à l’association Vaad des communautés et organisations juives d’Ukraine, a déclaré qu’il considérait le document comme faussé et peu professionnel.

Le directeur de l’Institut de commémoration nationale Vladimir Vyatrovich a pour sa part déclaré la semaine dernière à Radio Liberté que « c’est dommage, mais les résultats de l’influence de la propagande se ressentent même dans les documents de certaines institutions israéliennes ».

La Russie et l’Ukraine connaissent une querelle territoriale sur la Crimée, que la Russie a annexé à l’Ukraine en 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...