Un accord trouvé sur les allocations handicapés, selon le bureau de Netanyahu
Rechercher

Un accord trouvé sur les allocations handicapés, selon le bureau de Netanyahu

Un accord aurait été trouvé entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre des Finances Moshe Kahlon et le ministre des Affaires sociales Haim Katz

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Image d'illustration de militants de la défense des handicapés bloquant la rue Ibn Gvirol à Tel Aviv pour réclamer la hausse des allocations gouvernementales, le 31 août 2017 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Image d'illustration de militants de la défense des handicapés bloquant la rue Ibn Gvirol à Tel Aviv pour réclamer la hausse des allocations gouvernementales, le 31 août 2017 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le bureau du Premier ministre a fait savoir lundi qu’un accord avait été trouvé sur une loi qui augmenterait les allocations versées aux personnes en situation de handicap.

Cette annonce est survenue quelques heures après qu’une querelle entre les ministères des Finances et des Affaires sociales a menacé de suspendre l’avancée du projet de loi à la Knesset.

Dans un communiqué, le bureau du Premier ministre a fait savoir que l’accord, qui allouera la somme supplémentaire de 4,2 milliards de shekels aux allocations versées aux handicapés, a été souscrit au cours d’une audio-conférence entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre des Finances Moshe Kahlon et le ministre des Affaires sociales Haim Katz.

Il a fait savoir que le projet sera présenté à la commission des Lois dont l’approbation est nécessaire si la législation doit par la suite recevoir le soutien de la coalition à la Knesset.

Le projet de loi gouvernemental aurait dû être voté lundi par la commission des Lois, puis par celle des Finances. Il aurait dû être ensuite soumis en première lecture à la Knesset – tout cela dans la journée.

Toutefois, la commission des Lois avait reporté le vote après que le département du budget du ministère des Finances a échoué à trouver un accord avec le ministère des Affaires sociales. Les deux ministères n’avaient pu déterminer ensemble si les allocations devaient être liées à l’indice des salaires moyens.

Les allocations handicapées sont actuellement liées à l’indice des prix à la consommation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...