Pour le gagnant du Concours biblique, la morale est « de ne jamais abandonner »
Rechercher

Pour le gagnant du Concours biblique, la morale est « de ne jamais abandonner »

Azriel Shilat, 17 ans, de Hatzor Haglilit, explique avoir commencé à se préparer pour le traditionnel concours du Yom HaAtsmaout il y a 6 mois seulement

Le ministre de l'Éducation Naftali Bennett,, Azriel Shilat, Oriah Cohen et le Premier ministre Benjamin Netanyahu au Concours biblique international, organisé chaque année à Yom HaAtsmaout, à Jérusalem, le 19 avril 2018. Shilat est le lauréat de l'édition de cette année, et Cohen était dauphine. (Shlomi Cohen/Flash90)
Le ministre de l'Éducation Naftali Bennett,, Azriel Shilat, Oriah Cohen et le Premier ministre Benjamin Netanyahu au Concours biblique international, organisé chaque année à Yom HaAtsmaout, à Jérusalem, le 19 avril 2018. Shilat est le lauréat de l'édition de cette année, et Cohen était dauphine. (Shlomi Cohen/Flash90)

L’adolescent israélien Azriel Shilat a remporté le Concours biblique international pour les jeunes jeudi, qui a lieu chaque année à l’occasion de Yom HaAtsmaout.

Shilat, 17 ans, de la ville de Hatzor Haglilit, dans le nord du pays, a remporté le mois dernier le Concours biblique national pour les jeunes dans les écoles publiques-religieuses.

« Je suis très excité », a expliqué Shilat. « Je n’aurais jamais imaginé pouvoir gagner le Concours biblique. »

Il a indiqué qu’il n’avait commencé à se préparer au concours il y a seulement six mois et qu’il espérait être une source d’inspiration pour les autres. « À ceux qui veulent concourir, je leur dis de ne jamais abandonner. Même quand c’est difficile, continuez. »

Il est l’aîné de 10 enfants et étudie à la Yeshiva Shomria.

La deuxième place a été remportée à Oriah Cohen, de la ville de Haïfa, dans le nord du pays.

Fait inhabituel, les quatre finalistes étaient tous des Israéliens. Les 16 finalistes, en plus des Israéliens, comprenaient trois des États-Unis, trois du Mexique, deux d’Australie, un candidat du Panama, un d’Argentine, et une équipe frère et sœur d’Afrique du Sud – Yosef Dov et Ruchama Katz.

Sintayehu Shafrao, un Juif éthiopien de 18 ans qui, lundi, a obtenu la citoyenneté israélienne après avoir été invité à déposer des milliers de shekels pour garantir qu’il quitterait Israël à la fin du concours, ne s’est pas classé parmi les 16 premiers du concours.

Comme les années précédentes, le concours a été organisé par Avshalom Kor, qui, mercredi soir, a allumé l’une des 12 torches lors de la cérémonie principale du Yom HaAtsmaout.

Parmi les personnalités présentes figuraient le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président de la Knesset Yuli Edelstein, le ministre de l’Education Naftali Bennett et le président de l’agence juive Natan Sharansky.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...