Rechercher

Un adolescent palestinien tué par les soldats durant des heurts à Bethléem

Les militaires ont déclaré avoir essuyé des jets de pierre et de cocktails Molotov dans une implantation à proximité ; le défunt s'appelait Zaid Ghnaim et il avait 15 ans

Des soldats israéliens montent la garde à l'entrée de l'implantation d'Efrat, dans le centre de la Cisjordanie, le 29 mars 2022. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Des soldats israéliens montent la garde à l'entrée de l'implantation d'Efrat, dans le centre de la Cisjordanie, le 29 mars 2022. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Un adolescent palestinien de 15 ans a été tué par les forces israéliennes à Al-Khader, une ville du sud de Bethléem, en Cisjordanie, dans la soirée de vendredi. Les Palestiniens auraient jeté des pierres et des cocktails Molotov en direction des soldats qui se trouvaient dans le secteur.

Les responsables palestiniens de la santé ont identifié le défunt, qui aurait été touché à la gorge et dans le dos. Il s’appelait Zaid Mohammad Saeed Ghnaim.

L’armée israélienne a indiqué que les soldats ont poursuivi « des suspects qui ont jeté des pierres et des cocktails Molotov » dans leur direction alors qu’ils se trouvaient à proximité de l’implantation d’Efrat. Les troupes ont alors pris en chasse les suspects jusqu’à Al-Khader, a précisé Tsahal.

Selon l’armée, après l’entrée des militaires dans la ville, ces derniers ont encore essuyé des jets de pierre et de bombes artisanales. Un porte-parole de l’armée israélienne n’a pas été en mesure de dire si les agresseurs faisaient partie de la même bande que celle qui avait été prise en chasse auparavant.

« En réponse, les forces israéliennes ont ouvert le feu. Une personne a été touchée. Les forces ont donné les premiers soins au blessé qui a ensuite été évacué par le Croissant rouge », a dit Tsahal.

Il est impossible de dire pour le moment si Ghnaim faisait partie de ceux qui jetaient des pierres en direction des soldats ou s’il se trouvait là par hasard.

Ahmad Salah, un activiste local, a déclaré que les soldats israéliens avaient abattu Ghnaim pendant un raid à l’intérieur de la ville. Il a affirmé que « les soldats se sont approchés de lui, il n’avait rien fait ».

Au moins deux autres Palestiniens originaires d’Al-Khader ont été tué, ces derniers mois, par les forces israéliennes. Selon Tsahal, tous deux tentaient de lancer des bombes artisanales sur des voitures israéliennes qui circulaient sur la Route 60, la principale autoroute de Cisjordanie, à proximité.

Muhammad Shahada, 14 ans, avait été tué par les forces israéliennes après avoir lancé des cocktails molotov sur des voitures à la fin du mois de février. Les services de secours israéliens lui avaient apporté les premiers soins, tentant de lui sauver la vie, mais il avait finalement succombé à ses blessures, selon Tsahal.

Dans un contexte de recrudescence des tensions entre Israël et les Palestiniens, au mois d’avril, Mohammad Ali Ghneim, 21 ans, avait lui aussi été abattu par les soldats. Selon l’armée, il avait également cherché, lui aussi, à jeter des cocktails molotov sur des voitures israéliennes en circulation sur une route voisine.

Israël et les Palestiniens traversent l’une des périodes les plus meurtrières – hors guerre ouverte- de ces dernières années. Une vague d’attentats terroristes a fait 19 morts dans les villes israéliennes depuis le 22 mars.

Les forces israéliennes de sécurité ont, pour leur part, renforcé leurs opérations en Cisjordanie. Au moins 30 Palestiniens ont été tués au cours de la même période, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne. Certains ont été abattus par les soldats israéliens alors qu’ils commettaient des attentats terroristes, tandis que les autres ont été tués lors d’échanges de coups de feu massifs avec les soldats et d’autres encore – comme la journaliste d’Al-Jazeera, Shireen Abu Akleh — étaient des civils. Abu Akleh a été tuée dans des heurts opposant troupes israéliennes et tireurs palestiniens à Jénine. L’armée a indiqué qu’elle n’avait pas été en mesure de déterminer qui avait été à l’origine de la balle fatale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...