Un ancien malade du cancer de 33 ans succombe à la Covid-19
Rechercher

Un ancien malade du cancer de 33 ans succombe à la Covid-19

Avishalom Rosilio laisse derrière lui une femme et un fils de 11 mois ; le ministère de la Santé a fait état de six nouveaux cas en 24 heures

Avishalom Rosilio (Autorisation)
Avishalom Rosilio (Autorisation)

Le ministère de la Santé n’a enregistré que six nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, et un nouveau décès fait porter le bilan total des victimes à 279.

La dernière victime est Avishalom Rosilio, 33 ans, de Migdal HaEmek, ancien malade du cancer. Il avait été placé sous respirateur et en coma artificiel il y a près d’un mois à l’hôpital Tel Hashomer de Ramat Gan et avait brièvement repris conscience avant que son état ne s’aggrave, selon les médias israéliens.

Il fait partie des plus jeunes victimes de la Covid-19 en Israël, avec une femme de 29 ans atteinte d’une maladie en phase terminale, qui est décédée mi-avril.

Avishalom Rosilio laisse derrière lui sa femme, qui a contracté la maladie, mais en a guéri, et leur fils de 11 mois.

Selon les chiffres communiqués mercredi par le ministère de la Santé, on dénombre 2 812 cas actifs de Covid-19, dont 46 personnes dans un état grave. Parmi elles, 40 sont placées sous respiration artificielle.

De plus, 36 personnes se trouvent dans un état modéré, et les autres présentant des symptômes légers.

Selon le ministère de la Santé, 13 574 des 16 665 Israéliens ayant été atteints de la maladie virale se sont rétablis.

Mercredi également, une autre enseignant de l’école Navon, à Rehovot, a été testée positive à la Covid-19.

Selon la chaîne publique Kan, elle est la cinquième membre du personnel de cette école touchée. L’établissement a été fermé jusqu’au 27 mai.

Photo d’illustration : Des élèves et leur enseignante à leur retour à l’école à l’école Hashalom de Mevasseret Zion, près de Jérusalem, le 17 mai 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Vendredi, les responsables avaient expliqué qu’une conseillère, au sein de l’établissement, avait été infectée et qu’elle avait été en contact avec 52 élèves et employés. Tous ont été placés en quatorzaine.

« J’appelle le ministère de la Santé à accepter immédiatement notre demande de dépister tous les étudiants et les familles des enfants en quarantaine », a demandé le maire de Rehovot, Rahamim Malul.

Ces dernières semaines ont été marquées par une baisse considérable du nombre de nouvelles contaminations et Israël a amorcé son déconfinement et rouvert progressivement ses écoles et son économie.

Les synagogues, qui étaient un vecteur majeur de contamination, ont été rouvertes mercredi. Elles sont soumises à certaines restrictions établies par le ministère de la Santé, tout comme les plages.

Un haut-responsable du ministère de la Santé a défendu la baisse du nombres de tests de dépistage du coronavirus, affirmant que le public ne vient pas se faire tester.

« Le ministère de la Santé ne teste pas parce que les Israéliens ne veulent pas être testés. Nous avons [la capacité de pratiquer] 15 000 tests pour le moment. Nous prenons contact avec les gens, et ils ne vont pas se faire tester », a déclaré la professeur Sigal Sadetsky, cheffe de la santé public au ministère, au micro du radiodiffuseur public Kan.

Selon les chiffres diffusés par le ministère, 3 594 tests de dépistage ont été pratiqués mercredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...