Une deuxième employée d’une école de Rehovot testée positive au coronavirus
Rechercher

Une deuxième employée d’une école de Rehovot testée positive au coronavirus

Trente-cinq enfants ont été placés en quarantaine ; une source de la municipalité indique que l'enseignante n'a pas été en contact avec la conseillère initialement malade

Photo d'illustration : Des élèves et leur enseignante à leur retour à l'école à l'école Hashalom de Mevasseret Zion, près de Jérusalem, le 17 mai 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Photo d'illustration : Des élèves et leur enseignante à leur retour à l'école à l'école Hashalom de Mevasseret Zion, près de Jérusalem, le 17 mai 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une enseignante de l’école Navon de Rehovot, dans le centre du pays, a été testée positive au coronavirus, ont indiqué les responsables dans la journée de lundi. Trente-cinq enfants ont été placés en quarantaine.

Vendredi, les responsables avaient expliqué qu’une conseillère, au sein de l’établissement, avait été infectée et qu’elle avait été en contact avec 52 élèves et membres du personnel. Tous ont été placés en quatorzaine. Les parents ont été avertis que l’école resterait fermée jusqu’au 27 mai par le principal.

Selon le quotidien Haaretz, une enquête initiale n’a trouvé aucune preuve de contacts entre les deux membres du personnel, malgré des informations qui avaient laissé entendre la semaine dernière que la conseillère avait rencontré tous les employés.

Une source de la municipalité qui n’a pas été identifiée a réclamé une enquête d’urgence pour découvrir où et comment l’enseignante avait pu être contaminée.

« L’enquête épidémiologique doit être réalisée dans les meilleurs délais », a indiqué cette dernière. « La seconde enseignante n’avait pas eu de contacts avec la conseillère alors où a-t-elle pu attraper le virus ? Nous avons demandé au ministère de la Santé de faire une enquête et le maire a réclamé des tests de dépistage pour le personnel et pour les élèves, parce que certains individus sont asymptomatiques ».

Des élèves et des enseignantes israéliens portent des masques lors de leur retour à l’école à l’école Hashalom de Mevasseret Zion, près de Jérusalem, le 17 mai 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Vendredi également, des responsables avaient fait savoir qu’une assistante d’éducation de l’école élémentaire Galil, à Tel Aviv, avait été infectée par le virus. Sept enfants et une professeure ayant eu des contacts avec elle ont été envoyés en quatorzaine.

Israël a fait un pas de plus dans la relance du système éducatif du pays, dimanche matin, en permettant aux crèches privées, aux jardins d’enfants et aux classes de CP-CE1 et CE2 et de Première et Terminale de reprendre leurs activités à plein temps dans la majorité des municipalités. Les élèves du CM1 à la Seconde devraient reprendre le chemin de l’école mardi, sauf dans les zones qui ont été des épicentres de l’épidémie.

Cette réouverture survient après plus de deux mois de confinement pour les enfants dans le but de contenir la propagation du nouveau coronavirus dans le pays. Les classes de la maternelle au CE2 et de Première et Terminale ont déjà repris partiellement les cours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...