Un appel aux dons pour la restauration des vitraux de la synagogue de Wolfisheim
Rechercher

Un appel aux dons pour la restauration des vitraux de la synagogue de Wolfisheim

La cagnotte vise à rassembler 10 000 euros afin de restaurer les vitraux de l'édifice, "dans un état de délabrement inquiétant"

La synagogue de Wolfisheim. (Crédit : Fondation du patrimoine)
La synagogue de Wolfisheim. (Crédit : Fondation du patrimoine)

La Fondation du patrimoine et la communauté juive de Wolfisheim-Eckbolsheim-Oberschaeffolsheim ont lancé en début de semaine un appel aux dons pour la restauration des vitraux de la synagogue de Wolfisheim, a rapporté le journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

La cagnotte vise à rassembler 10 000 euros. « Les travaux débuteront à l’automne 2019 et consisteront à la restauration et à l’étanchéité complète de l’ensemble des vitraux de la synagogue » qui se trouvent être « dans un état de délabrement inquiétant », annonce la page de la cagnotte.

Un projet « qui mettra encore mieux en valeur cet édifice fin XIXe siècle en plein cœur de village, avec sa façade monumentale en trois parties et ses deux tours surmontées de bulbes », explique Claude Herrmann, vice-président de la communauté qui regroupe les trois villages de Wolfisheim, Eckbolsheim et Oberschaeffolsheim, interrogé par le journal DNA.

Construit en 1897, alors que plus de 200 Juifs vivaient dans les environs du village, l’édifice à l’architecture magistrale en remplace un autre, qui datait de 1837. « Par chance, la synagogue n’a subi aucun dégât majeur et a été préservée des destructions de la Seconde Guerre mondiale » grâce à l’aide des villageois, qui y auraient stocké du foin et prétexté qu’en cas de mise à feu par les nazis, tous les bâtiments alentours risqueraient de s’embrasser.

Il y a quelques années, elle avait déjà connu d’importants travaux d’assèchement. Les peintures et l’éclairage intérieur avaient également été révisés.

« La communauté israélite de Wolfisheim fait appel à la générosité de chacun afin de redonner toute sa splendeur à l’édifice et à le rendre encore plus attrayant pour ses fidèles et participer ainsi au rayonnement de la vie communautaire », annoncent les organisateurs du projet.

À l’occasion de la restauration, Roland Pfann, vitrailliste choisi avec sa société Rosaze pour assurer les travaux, donnera une conférence sur son métier le 8 septembre prochain dans le cadre des Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs.

Les dons, qui permettent de bénéficier d’avantages fiscaux, atteignaient les 1 400 euros ce jeudi matin. Les trois villages de Wolfisheim, Eckbolsheim et Oberschaeffolsheim ont promis d’apporter leur soutien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...