Un archéologue israélien aurait été attaqué au mont du Temple
Rechercher

Un archéologue israélien aurait été attaqué au mont du Temple

Deux membres du Waqf islamique de Jérusalem ont été arrêtés après des affrontements avec un groupe visitant le site sacré

Le mur Occidental et le Dôme du Rocher dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Le mur Occidental et le Dôme du Rocher dans la Vieille Ville de Jérusalem (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Deux membres du Waqf islamique de Jérusalem ont été arrêtés mercredi après avoir attaqué l’archéologue israélien Zachi Dvira au mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Un groupe de six archéologues israéliens a été attaqué par huit membres du Waqf alors qu’il visitait le site sacré, a rapporté le site en hébreu Ynet. Les affrontements se sont déclenchés après que le groupe israélien a refusé de quitter le site lorsque le personnel du Waqf le lui a ordonné.

Dvira, qui fait partie du projet de recherches du mont du Temple, a dit à Ynet « on aurait dit le début d’un lynchage ». Il n’a pas été blessé dans l’assaut.

Les deux membres du Waqf ont été emmenés pour interrogatoire par la police.

Zachi Dvira (Crédit : autorisation)
Zachi Dvira (Crédit : autorisation)

Les archéologues israéliens ont déclaré que les travailleurs du Waqf avaient transporté à pied des centaines de tonnes d’objets anciens recouverts de terre depuis le mont du Temple, pendant les rénovations et les travaux de construction du site, où se trouve également la mosquée al-Aqsa et le Dôme du Rocher.

Le projet, dirigé par Dvira et d’autres personnes, de passer au crible les débris jetés dans la vallée du Cédron en dehors de la Vieille Ville a permis de sauver de nombreux objets du Second Temple et d’autres périodes.

Les Juifs considèrent le mont du Temple comme leur lieu le plus saint, là où se trouvaient le Premier et le Second Temple.

Les Musulmans appellent l’endroit le Noble Sanctuaire et le considèrent comme leur troisième site le plus sacré, après La Mecque et Médine. Selon l’arrangement existant, le Waqf islamique de Jérusalem, administre le site du mont du Temple.

Il y a eu des affrontements fréquents et souvent violents entre des manifestants arabes et des juifs, sur le droit des Juifs à visiter le site. Les Juifs ne sont pas autorisés à y prier, conformément aux arrangements conclus par Israël après la prise de la zone au cours de la guerre de 1967.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...