Un avion fabriqué en Iran serait prêt à prendre son envol
Rechercher

Un avion fabriqué en Iran serait prêt à prendre son envol

La production du Qaher F-313, dont la fabrication avait été dévoilée en 2013 et considérée à l'époque comme un canular, serait terminée ; l'avion serait prêt pour les tests

Mahmoud Ahmadinejad, alors président iranien, avait promis de conquérir la technologie aérienne. (Crédit: Daniella Zalcman/CC-BY/Wikimedia Commons)
Mahmoud Ahmadinejad, alors président iranien, avait promis de conquérir la technologie aérienne. (Crédit: Daniella Zalcman/CC-BY/Wikimedia Commons)

Le général Hossein Dehqan, ministre iranien de la Défense, a indiqué que les derniers stades de la production du Qaher F-313 étaient achevés, mais n’a pas donné d’autres détails.

Le Qaher est l’un des avions de chasse que l’armée iranienne a sortis depuis 2007. Téhéran a répété à de multiples reprises avoir développé ces dernières années des technologies militaires, une affirmation qu’il est toutefois impossible de vérifier indépendamment, le pays n’offrant aucun détail technique concernant son arsenal.

Il y a quatre ans, Mahmoud Ahmadinejad, alors président, avait indiqué que la fabrication du Qaher F-313 – ou « Dominant » F-313 – était l’illustration de la volonté iranienne de « conquérir des sommets scientifiques ».

Depuis cette période, aucune information n’avait plus filtré sur l’avion.

Hossein Dehghan, ministre iranien de la Défense.(Crédit : capture d'écran YouTube )
Hossein Dehghan, ministre iranien de la Défense.(Crédit : capture d’écran YouTube )

L’avion présenté à l’époque dans les médias iraniens ressemblait davantage à un modèle en fibre de verre ou en carton, avait estimé l’expert israélien en aéronautique Tal Inbar, cité par Maariv.

« Ce n’est pas un avion parce que ce n’est pas à cela que ressemble un avion, avait-il déclaré. L’Iran n’a pas la capacité de fabriquer des avions. Purement et simplement. »

Le passionné d’aviation David Cenciotti, journaliste freelance, avait remarqué à ce moment-là sur son blog que l’avion arborait « des qualités d’aérodynamisme peu plausibles et une brillance hollywoodienne », et qu’il était ridiculement petit pour un avion de chasse.

Il avait noté que le cockpit était bien trop élémentaire pour un avion sophistiqué et qu’il semblait « similaire à ceux qui équipent les petits avions privés ».

L’Iran avait également diffusé une séquence vidéo en 2013 d’un vol du Qaher F-313 qui, selon Cenciotti, semblait se « déplacer dans les airs comme un modèle réduit contrôlé par radio plus que comme un avion moderne ». Il avait également fait remarquer qu’il paraissait suspect que Téhéran n’ait pas fourni d’images du décollage et de l’atterrissage de son nouvel avion.

Et, pourtant, même à ce moment-là, un ingénieur de l’aérospatiale israélien qui s’était entretenu avec le Times of Israël sous couvert d’anonymat avait indiqué que, bien que l’avion présenté dans la presse iranienne n’était clairement pas un prototype fonctionnel, il intégrait une technologie furtive sophistiquée et une possibilité de manœuvre extrême.

Il avait indiqué qu’alors que le Qaher était dénué des capacités d’un bombardier, il avait le potentiel pour devenir un intercepteur efficace, en mesure de contrer les menaces et de protéger l’espace aérien en Iran.

« Ils ont besoin d’un intercepteur de défense qui puisse leur permettre de déjouer l’élément surprise, et cet avion est suffisant pour transporter des missiles air-air », avait-il estimé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...