Un avion israélien aurait envoyé un missile sur des lanceurs de cerfs-volants
Rechercher

Un avion israélien aurait envoyé un missile sur des lanceurs de cerfs-volants

Aucun blessé ne serait à déplorer dans ce groupe pris pour cible à Shujaiyya

Des manifestants palestiniens préparent des cerfs-volants chargés de matériel inflammable pour les faire voler vers Israël, à la frontière entre Israël et Gaza, à al-Bureij, au centre de la bande de Gaza, le 14 juin 2018. (AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
Des manifestants palestiniens préparent des cerfs-volants chargés de matériel inflammable pour les faire voler vers Israël, à la frontière entre Israël et Gaza, à al-Bureij, au centre de la bande de Gaza, le 14 juin 2018. (AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Les médias palestiniens ont fait savoir dimanche qu’un avion israélien avait lancé un missile sur un groupe qui s’apprêtait à lancer des cerfs-volants incendiaires depuis la bande de Gaza vers Israël.

Selon les médias palestiniens, il n’y a pas eu de blessés lors de ce tir qui a pris pour cible plusieurs personnes à Shujaiyya, à l’est de Gaza City.

Les militaires israéliens ont procédé à de multiples tirs d’avertissement ces dernières semaines en direction de groupes de Gazaouis qui préparaient des dispositifs incendiaires à lancer vers l’Etat juif. L’armée a déclaré de manière répétée qu’elle allait passer à l’action pour empêcher le lancement de ces dispositifs chargés de combustibles ou d’explosifs.

La semaine dernière, les responsables israéliens ont averti le Hamas, à la tête de Gaza, et les autres groupes terroristes de la bande que les soldats se préparaient à une offensive plus intense également.

Depuis le 30 mars, les Palestiniens, dans la bande de Gaza, ont envoyé d’innombrables cerfs-volants, ballons et préservatifs en latex gonflés transportant des matériaux inflammables – et occasionnellement des explosifs – vers le territoire israélien, allumant des centaines de feux qui ont brûlé des milliers d’hectares de champs agricoles, de prairies, de parcs et de forêts.

Les leaders israéliens sont divisés sur les ripostes à apporter contre les responsables de ces attaques incendiaires, certains appelant l’armée à ouvrir le feu sur les lanceurs de ballons et de cerfs-volants et d’autres estimant qu’une telle initiative serait aller trop loin.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...