Un blogueur d’extrême-droite breton condamné pour provocation au crime
Rechercher

Un blogueur d’extrême-droite breton condamné pour provocation au crime

Boris Le Lay, blogueur de la fachosphère bretonne condamné pour avoir fiché une trentaine de militants venant en aide aux migrants

Capture d'écran d'un article du site de Boris Le Lay, consacré aux juifs dans les médias (Crédit: Breizh Atao)
Capture d'écran d'un article du site de Boris Le Lay, consacré aux juifs dans les médias (Crédit: Breizh Atao)

On dit qu’il vit au Japon, loin des foudres de la justice française, qui vient pour la énième fois de le condamner pour des propos écrits sur son blog qui se présente comme « le quotidien de l’Etat national breton ».

Boris Le Lay, nationaliste breton, satellite de la fachosphère française, était poursuivi il y a quelques jours pour « avoir « fiché » une trentaine de militants de la cause des sans-papiers, des migrants, contre le sexisme et l’homophobie en Bretagne, » rapporte 20 Minutes.

Une vingtaine d’entre eux ont déposé plainte contre lui.

Il a été condamné à 18 mois de prison et 8 000 euros d’amende pour provocation au crime.

Lors du jugement, le procureur de la République a considèré que le prévenu « se comporte véritablement comme un néo-nazi » et a estimé que les propos de ses publications « rappellent le second conflit mondial et l’Holocauste », rapporte Ouest-France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...