Un candidat juif au Sénat de l’Ohio compare la vaccination à la Gestapo
Rechercher

Un candidat juif au Sénat de l’Ohio compare la vaccination à la Gestapo

Josh Mandel exhorte ses partisans à ne pas "se conformer à la tyrannie" ; les groupes juifs dénoncent des comparaisons "honteuses" et "haineuses"

Sur cette photo d'archives du 4 novembre 2014, le trésorier de l'État de l'Ohio, Josh Mandel, prend la parole lors de la célébration de la soirée électorale du Parti républicain de l'Ohio à Columbus, dans l'Ohio (AP Photo/Tony Dejak, Dossier).
Sur cette photo d'archives du 4 novembre 2014, le trésorier de l'État de l'Ohio, Josh Mandel, prend la parole lors de la célébration de la soirée électorale du Parti républicain de l'Ohio à Columbus, dans l'Ohio (AP Photo/Tony Dejak, Dossier).

JTA – Un politicien américain, Josh Mandel, un candidat républicain juif au Sénat dans l’Ohio, a comparé les efforts de vaccination à l’Allemagne nazie.

Dans une vidéo diffusée jeudi pour protester contre l’obligation faite par le président Joe Biden à une grande partie des employés du secteur privé de se faire vacciner contre la COVID ou de subir un test hebdomadaire, Josh Mandel a demandé à ses spectateurs sur les réseaux sociaux de ne pas se conformer à cette obligation. Ce faisant, il a comparé Biden à la Gestapo, la police secrète nazie qui a joué un rôle majeur dans la réalisation de la Shoah.

« J’en appelle à mes concitoyens américains : ne vous conformez pas », a-t-il déclaré. « Ne vous conformez pas à la tyrannie, et lorsque la Gestapo se présentera devant votre porte, vous saurez quoi faire. »

Mandel est l’une des dernières personnalités d’une liste de plus en plus longue, y compris des législateurs républicains, qui ont comparé les mandats de vaccination et d’autres réglementations de santé publique à la Shoah et à l’Allemagne nazie. Les spécialistes de la Shoah sont unis pour s’opposer catégoriquement à de telles déclarations, expliquant qu’il n’y a aucune comparaison possible entre les mesures de santé publique et le génocide de six millions de Juifs.

M. Mandel, ancien trésorier d’État de l’Ohio et partisan déclaré de l’ancien président Donald Trump, a fait preuve d’une présence incendiaire sur Twitter pendant sa campagne sénatoriale. Sa vidéo a suscité l’indignation d’autres activistes et organisations juives. L’American Jewish Committee a déclaré sur Twitter que la déclaration de Mandel était « honteuse » et « haineuse ».

« Cette déclaration est profondément offensante et banalise les horreurs de la Shoah », a déclaré le groupe. « Mandel devrait être mieux informé. »

Jennifer Laszlo Mizrahi, une ancienne militante pro-Israël qui a ensuite fondé le groupe de défense des personnes handicapées RespectAbility, a également tweeté qu’elle avait autrefois vu Mandel comme un « jeune leader réfléchi » et l’a exhorté à supprimer la vidéo.

« Sérieusement, @JoshMandelOhio, les nazis sont venus chez mon père, et ils ont aussi tué la plupart de sa famille », a-t-elle écrit. « Cette analogie est profondément offensante et j’espère que vous la retirerez. »

Mandel a également fait sourciller sur Twitter la semaine dernière, lorsqu’il a commencé à s’affronter à Alexander Vindman, l’ancien responsable de la sécurité nationale qui a témoigné contre Trump lors de ses premières audiences de destitution en 2019.

Mandel a traité Vindman, un réfugié juif soviétique et un officier de l’armée américaine à la retraite, de « communiste » en plus de « menteur et traître ». Vindman avait critiqué Mandel pour s’être opposé à la réinstallation des réfugiés afghans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...