Un célèbre acteur syrien dit que la normalisation avec Israël « arrive »
Rechercher

Un célèbre acteur syrien dit que la normalisation avec Israël « arrive »

Duraid Lahham défend les relations avec l'État juif dans le cadre de l'Initiative de paix arabe, suscitant des critiques sur Internet ; mais s'oppose aux accords avec le Golfe

L'acteur syrien Duraid Lahham. (Capture d'écran vidéo)
L'acteur syrien Duraid Lahham. (Capture d'écran vidéo)

Un acteur syrien populaire a déclaré qu’il soutiendrait la paix avec Israël si celui-ci restituait les « terres arabes occupées » et acceptait l’initiative de paix des Saoudiens, provoquant la colère de certains de ses compatriotes.

« Ces accords de paix, ou ce que l’on appelle la ‘normalisation’, arrivent. Et je n’y suis pas opposé, tant que cela se fait conformément à l’Initiative de paix arabe de 2002 », a déclaré Duraid Lahham dans une récente interview accordée à CNN.

Se référant à cette initiative, M. Lahlam a déclaré que la normalisation entre Israël et le monde arabe nécessiterait la création d’un État palestinien « durable » avec une capitale à Jérusalem-Est, un « droit de retour » pour les réfugiés palestiniens et « la restitution des terres arabes occupées », comme le plateau du Golan à la Syrie.

« Si ces conditions sont remplies, rien n’empêche la normalisation ou des accords de paix avec Israël », a-t-il déclaré.

Cependant, Lahlam a rejeté les accords de normalisation conclus par Israël avec les Emirats arabes unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc.

Une photo prise à partir des restes d’un char datant de la guerre de 1973, montre la ville syrienne de Quneitra, vue depuis le plateau du Golan, le 23 décembre 2019. (JALAA MAREY / AFP)

« Quant aux accords de normalisation… entre deux États séparés par 3 000 kilomètres. Quel est le danger mutuel que ces États représentent l’un pour l’autre ? Pourquoi faites-vous la paix avec un pays avec lequel vous n’avez même pas de frontières », a-t-il dit.

Lahham a déclaré qu’il considérait ces accords comme « un stratagème international visant à fragmenter le monde arabe. Pour fragmenter nos positions ».

Selon les informations de la Douzième chaîne de télévision israélienne, beaucoup ont été surpris par les déclarations de Lahham, qui était connu dans le passé pour son soutien à l’Iran et au groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah. La chaîne a déclaré qu’il avait été attaqué sur les médias sociaux – des internautes l’accusant d’avoir « attrapé le virus de la normalisation », suite aux accords d’Abraham.

Israël et la Syrie n’ont pas de relations diplomatiques et restent techniquement en état de guerre. Ces dernières années, Israël a frappé des milliers de cibles liées à l’Iran en Syrie, disant qu’il ne tolérerait pas une présence militaire iranienne à la frontière. Le régime Assad est allié à l’Iran et au Hezbollah, qui ont juré de détruire Israël.

Israël a affirmé que le plateau du Golan, capturé à la Syrie en 1967, restera israélien « pour toujours », après que l’administration Trump a reconnu la souveraineté israélienne sur le plateau stratégique. La nouvelle administration américaine a signalé que la question pourrait être rouverte si le régime d’Assad, responsable de la guerre civile de neuf ans au cours de laquelle des centaines de milliers de personnes ont été tuées, est remplacé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...