Un cerf-volant incendiaire atterrit sur les lignes électriques de kibboutzim
Rechercher

Un cerf-volant incendiaire atterrit sur les lignes électriques de kibboutzim

L'armée israélienne a attaqué une cellule dans le nord de la bande de Gaza alors que les incendies criminels se poursuivent

Un grand cerf-volant incendiaire lancé de Gaza, retiré des lignes électriques près du kibboutz Sufa, 11 août 2018. Photo : Israel Electric Corporation
Un grand cerf-volant incendiaire lancé de Gaza, retiré des lignes électriques près du kibboutz Sufa, 11 août 2018. Photo : Israel Electric Corporation

Un grand cerf-volant incendiaire lancé depuis Gaza a atterri vendredi sur des lignes électriques près du kibboutz Sufa, suscitant une rapide opération des employés de la compagnie israélienne d’électricité (IEC) avant qu’un incendie ne se déclare.

Le cerf-volant de 4 mètres, qui a atterri vendredi, a causé une panne de courant dans le kibboutz et les environs.

Les travailleurs de la compagnie d’électricité ont retiré des fils haute tension à l’aide d’une grue.

L’IEC a publié des photos du cerf-volant samedi.

Dans une autre communauté situé à proximité de la bande de Gaza, les démineurs ont neutralisé un ballon incendiaire provenant de l’enclave palestinienne dirigée par le Hamas qui a atterri à côté d’une salle à manger d’une communauté israélienne de la région d’Eshkol.

En réponse, l’armée israélienne a déclaré samedi après-midi qu’elle visait une cellule responsable du lancement de ballons incendiaires dans le nord de la bande de Gaza. Selon les médias palestiniens, deux personnes ont été blessées lors des frappes israéliennes à El-Bureij.

Des Palestiniens ont également fait état d’une deuxième frappe de l’armée israélienne ailleurs dans la bande de Gaza.

Un grand cerf-volant incendiaire lancé depuis Gaza sur des lignes électriques près du kibboutz Sufa, 11 août 2018. Photo : Israel Electric Corporation

Plus tôt, un autre engin incendiaire a déclenché un incendie dans la réserve naturelle de Nir Am. Le feu a été en grande partie maîtrisé dès samedi après-midi, selon l’autorité des parcs et de la nature.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...