Un char BDS à la fête des Tuiles de Grenoble
Rechercher

Un char BDS à la fête des Tuiles de Grenoble

Malgré l'illégalité du boycott en France, le véhicule a défilé dans la ville pour la fête des Tuiles

Le montage réalisé par le secrétaire de la section PS grenobloise met en évidence que le personnage du char est à l'effigie du logo du mouvement BDS (Crédit capture d'écran Twitter/BRosmini)
Le montage réalisé par le secrétaire de la section PS grenobloise met en évidence que le personnage du char est à l'effigie du logo du mouvement BDS (Crédit capture d'écran Twitter/BRosmini)

C’est le renouveau d’une fête oubliée dans la capitale du Dauphiné. Cette troisième édition de la fête des Tuiles de Grenoble est une sorte de carnaval traditionnel et bon enfant, qui commémore les prémisses de la Révolution française, lorsque les citoyens avaient lancé des tuiles sur les troupes du roi.

Mais un des chars de la parade a créé une polémique qui a contraint la municipalité à réagir : une photo du char Palestine a rapidement fait le tour des réseaux sociaux.

Diffusée par Benjamin Rosmini, secrétaire de la section PS de Grenoble, elle montre un homme portant un Tee-Shirt où est inscrit « Boycott Israël ».

En creusant « un peu » dit-il, Rosmini s’aperçoit que le personnage porté par le char « représente en fait le logo de l’association politique anti-Israël BDS ».

« Sur les 12 chars qui ont défilé, 9 étaient aux couleurs des quartiers de Grenoble et de l’agglomération (Saint-Martin-d’Hères, Echirolles et Pont-de-Claix), les 3 autres étaient sur des thématiques plus sensibles : l’esclavage, les migrants et la Palestine » explique France 3 Régions.

La ville de Grenoble « regrette le trouble que cette affaire a suscité, » a-t-elle indiqué et rejette la faute sur des « perturbateurs extérieurs, portant des tee-shirts appelant au boycott d’Israel, ont rejoint en cours de route le cortège du défilé ».

Le Crif a annoncé qu’il allait porter plainte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...