Un concert de ‘lettres d’amour’ à l’Opéra d’Israël pour la Saint-Valentin
Rechercher

Un concert de ‘lettres d’amour’ à l’Opéra d’Israël pour la Saint-Valentin

Les compositions rendront hommage à Johannes Brahms, Clara Schumann, Robert Schumann et leur relation amoureuse compliquée

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Robert et Clara Schumann, un couple marié de compositeurs dont la relation a été éprouvée par des troubles mentaux et leur amour mutuel de Johannes Brahms, sont le sujet de 'Love Letters,' (Lettres d'amour), un concert de la Saint-Valentin prévu le 14 février 2019 à l'opéra de Tel Aviv (Crédit : avec l'autorisation de l'opéra)
Robert et Clara Schumann, un couple marié de compositeurs dont la relation a été éprouvée par des troubles mentaux et leur amour mutuel de Johannes Brahms, sont le sujet de 'Love Letters,' (Lettres d'amour), un concert de la Saint-Valentin prévu le 14 février 2019 à l'opéra de Tel Aviv (Crédit : avec l'autorisation de l'opéra)

Pas besoin de célébrer la Saint-Valentin pour se procurer des billets pour « Love Letters » (Lettres d’amour), un concert proposé le 14 février et le 1er mars par l’Opéra d’Israël et l’orchestre symphonique de Rishon Lezion en l’honneur de la fête des amoureux.

Il comprendra des compositions de Johannes Brahms, Clara Schumann et Robert Schumann, un triangle amoureux torturé de pianistes et compositeurs allemands de la fin du 19e siècle.

Brahms avait alors 21 ans et étudiait aux côtés du compositeur Robert Schumann lorsqu’il fit la rencontre de Clara Schumann, âgée de 35 ans. Les Schumann, célèbres pour leurs compositions musicales, ont eu plusieurs enfants ensemble.

À mesure que les relations élève-professeur et étudiant-femme gagnaient en profondes, Robert Schumann fut hospitalisé pour problèmes mentaux pendant plus d’un an, avec interdiction pour sa femme de le voir.

Brahms, pendant ce temps, écrivait des lettres à Clara Schumann, lui confiant son grand amour pour elle, et emménagea chez les Schumann afin de l’aider. Ils faisaient, néanmoins, chambre à part.

Leur amour aurait été non-réciproque, mais exprimé dans de nombreuses lettres, lesquelles furent plus tard mises en musique.

Le concert comprendra des lectures de certaines de ces lettres et sera joué deux fois, le jeudi 14 février à 20 h 30 et le vendredi 1er mars, à 12 h 30. Les tickets sont disponibles auprès de l’Opéra d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...