Un Conseil d’étudiants de Columbia vote contre un référendum sur le BDS
Rechercher

Un Conseil d’étudiants de Columbia vote contre un référendum sur le BDS

L’assemblée a adopté la position des opposants, qui affirmaient que la notion “d’apartheid” en Israël est trop polarisante

Des étudiants anti-israéliens de l'université Columbia érigent un faux "mur de l'apartheid" devant l’emblématique Low Library, pendant la Semaine contre l'apartheid israélien, le 3 mars 2016. Illustration. (Crédit : Uriel Heilman)
Des étudiants anti-israéliens de l'université Columbia érigent un faux "mur de l'apartheid" devant l’emblématique Low Library, pendant la Semaine contre l'apartheid israélien, le 3 mars 2016. Illustration. (Crédit : Uriel Heilman)

NEW YORK – Un Conseil étudiant de l’université de Columbia s’est prononcé contre l’ajout d’une question portant sur le soutien au mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanction (BDS) contre Israël pendant un référendum étudiant.

Le Conseil de l’université de Columbia a décidé lundi qu’il n’inclurait pas cette question au bulletin, qui avait été suggérée par l’association étudiante Aparheid Divest, selon The Columbia Spectator. Les résultats du vote ont été 26 voix contre, cinq pour et une abstention.

Les détracteurs de la résolution ont estimé que sa formulation créerait des dissensions chez les étudiants, notamment en raison du choix du terme « apartheid » pour décrire Israël.

Ses partisans assuraient qu’ils ne souhaitent pas changer l’opinion des gens, mais indiquaient que les résultats fourniraient des informations qui pourraient être utilisées pour encourager le mouvement BDS, selon The Columbia Spectator.

Avant le vote, les membres du Conseil ont entendu les argumentaires de diverses associations étudiantes, notamment Columbia University Apartheid Divest, J Street et Aryeh: Columbia Students Association for Israel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...