Un conseiller municipal de Raanana démissionne à cause de la marche des fiertés
Rechercher

Un conseiller municipal de Raanana démissionne à cause de la marche des fiertés

Eliyahu Alush accuse le maire de nuire aux liens entre laïcs et religieux de Raanana, qui a accueilli sa toute première marche des fiertés mardi

Des participants à la Gay Pride annuelle à Tel Aviv, le 14 juin 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Des participants à la Gay Pride annuelle à Tel Aviv, le 14 juin 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Un conseiller municipal de Raanana a démissionné mercredi en signe de protestation au lendemain de la marche des fiertés organisée pour la toute première fois dans sa ville.

Le défilé de mardi a attiré plus de 1 000 personnes, qui se sont rassemblées dans le centre de cette ville de la banlieue de Tel Aviv.

Dans sa lettre de démission, Eliyahu Alush a accusé le maire Chaim Broyde d’avoir porté un « coup sévère » aux liens entre les résidents laïcs et religieux de Raanana en acceptant d’accueillir la marche.

« L’existence même du défilé est le prolongement d’une pente glissante sur laquelle le maire abandonne ses partisans les plus importants et les plus fidèles », a déclaré M. Alush sur le site d’information Walla.

Broyde a répondu qu’il était désolé qu’Alush, qui dirige la Liste religieuse unie, ait choisi la division plutôt que l’unité et le dialogue, selon l’article.

En 2012, une marche des fiertés prévue à Raanana avait été annulée car la ville avait déclaré qu’elle pourrait porter atteinte à une forte proportion de la population locale.

La police a déclaré que sept personnes soupçonnées d’avoir eu l’intention de perturber l’événement avaient été arrêtées mercredi. Plusieurs personnes ont organisé un petit rassemblement contre le défilé devant une synagogue locale, a rapporté le site d’information locale Mynet.

Le défilé à Raanana a eu lieu après celui de Tel Aviv, qui a rassemblé quelque 250 000 personnes vendredi dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...