Un contrebandier attrapé à la frontière de Gaza avec des pièces antiques
Rechercher

Un contrebandier attrapé à la frontière de Gaza avec des pièces antiques

Un Palestinien tentait de voler deux rares pièces de tétradrachme, frappées à Babylone et dans le nord de la Grèce entre 323 et 325 av. J.-C. sous Alexandre le Grand

Deux pièces imprimées entre 323 et 325 avant notre ère, pendant les dernières années du règne d'Alexandre le Grand, ont été retrouvées dans les bagages d'un homme au point de passage d'Erez, à la frontière entre Israël et Gaza, le 7 novembre 2018. (Crédit : avec la permission du ministère de la Défense / COGAT)
Deux pièces imprimées entre 323 et 325 avant notre ère, pendant les dernières années du règne d'Alexandre le Grand, ont été retrouvées dans les bagages d'un homme au point de passage d'Erez, à la frontière entre Israël et Gaza, le 7 novembre 2018. (Crédit : avec la permission du ministère de la Défense / COGAT)

Des gardes israéliens au passage d’Erez à la frontière entre Israël et Gaza ont fait échouer une tentative de contrebande de deux anciennes pièces de monnaie datant de la période d’Alexandre le Grand hors de l’enclave côtière, ont annoncé vendredi des responsables israéliens.

Lors de la fouille d’un Palestinien qui sortait de Gaza, la monnaie a été retrouvé au milieu d’un sac de pièces d’un shekel israélien contemporaines.

Des responsables de l’unité d’Archéologie de l’administration civile les ont identifiées comme des pièces de tétradrachme, ou de quatre drachmes, produites entre 323 et 325 av. J.-C., soit dans les dernières années du règne d’Alexandre le Grand, soit peu de temps après sa mort.

L’une a été frappée à Babylone, et la seconde à Amphipolis, dans le nord de la Grèce.

Les deux pièces sont “rares, très recherchées et importantes sur le plan culturel”, a déclaré l’armée dans un communiqué.

Des Palestiniens attendent pendant que d’autres présentent leurs documents de voyage à des officiers de l’Autorité palestinienne au passage d’Erez près de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, le 27 août 2018. (Crédit : AFP / Mahmud Hams)

Les pièces ont été confisquées par l’administration civile.

Le contrebandier a été identifié comme un résident de Gaza, âgé d’une quarantaine d’années.

Selon les autorités, aucune information n’a conduit à cette découverte. Les pièces ont été découvertes lors d’un examen “de routine” des bagages de l’homme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...