Un couple – 90 et 87 ans – guérit du coronavirus à Ashkelon
Rechercher

Un couple – 90 et 87 ans – guérit du coronavirus à Ashkelon

Shoshana Bracha a refusé de quitter l'hôpital avant que son mari, Rahamim, ne vienne à bout du virus : "Je l'aime, je ne le quitte pas"

Rahamim Bracha, à droite, et son épouse   Shoshana aux abords du centre médical Barzilai d'Ashkelon, le 12 avril 2020 (Capture d'écran : Ynet)
Rahamim Bracha, à droite, et son épouse Shoshana aux abords du centre médical Barzilai d'Ashkelon, le 12 avril 2020 (Capture d'écran : Ynet)

Ce sont des scènes joyeuses qui sont survenues dimanche au centre médical Barzilai d’Ashkelon, lorsqu’un couple de personnes âgées a été renvoyé chez lui après avoir vaincu le COVID-19.

Rahamim Bracha, 90 ans, et son épouse depuis 69 ans, Shoshana, 87 ans, ont remercié les médecins et ont remercié Dieu au moment de leur départ.

« Adieu et puissions-nous ne jamais revenir ici », s’est exclamé Rahamim, qui s’était trouvé dans un état grave pendant plusieurs jours et qui avait dû être placé sous respirateur.

Il avait été pris en charge au centre médical le 22 mars après avoir développé une forme grave du coronavirus et Shoshana l’avait suivi quelques jours plus tard, atteinte elle aussi par le COVID-19, selon le site d’information Ynet.

Elle s’était totalement rétablie au bout d’une semaine mais avait refusé de quitter les lieux sans son époux.

« C’est mon mari et je l’aime, je ne veux pas le quitter », avait dit Shoshana. « J’avais 18 ans quand nous nous sommes mariés à Shoresh, il y a 70 ans, alors que nous allions à Jérusalem ».

« Je me sens mieux dorénavant », a clamé Rahamim avant que le couple ne parte pour rejoindre son habitation dans le quartier Givat Zion de la ville côtière.

« Je remercie vraiment l’hôpital. Si j’avais besoin de quelque chose au milieu de la nuit, on venait rapidement pour m’aider et s’occuper de moi. Les équipes d’infirmières – je n’ai pas les mots », a-t-il ajouté.

« Je souhaite à tous de quitter l’hôpital en bonne santé », a-t-il poursuivi. « Je remercie tout le monde. Mon gendre et ma fille avaient parlé avec les infirmiers et tout le monde s’inquiétait… Grâce à eux, je suis vivant ».

Le couple a cinq enfants, quinze petits-enfants et 44 arrière-petits enfants.

La majorité des décès enregistrés au sein de l’Etat juif ont concerné des personnes de plus de 70 ans, conformément à la tendance mondiale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...