Un couple juif débarqué pour « odeurs corporelles » poursuit American Airlines
Rechercher

Un couple juif débarqué pour « odeurs corporelles » poursuit American Airlines

Le couple avait été prié de quitter l'avion alors qu'ils n'avaient entendu aucun passager se plaindre ; un agent leur a dit que les Juifs ne se lavaient qu'une fois par semaine

Un avion à réaction American Airlines à l'aéroport international O'Hare de Chicago (Scott Olson / Getty Images via JTA)
Un avion à réaction American Airlines à l'aéroport international O'Hare de Chicago (Scott Olson / Getty Images via JTA)

JTA – Un couple de juifs orthodoxes de Detroit à qui l’on avait demandé de quitter un avion d’American Airlines parce que le pilote estimait qu’ils dégageaient une odeur corporelle désagréable a intenté un procès fédéral contre la compagnie aérienne.

La plainte a été déposée mardi au tribunal de district de Houston, cinq jours après que Yehuda Yosef et Jennie Adler et leur fille de 19 mois ont été invités à quitter un avion à Miami.

La plainte affirme que le couple, ostensiblement juif, a fait l’objet d’un profilage racial et de discrimination.

Après avoir rejoint leur siège, la famille a été invitée par un agent d’embarquement à quitter l’avion. Une fois descendue, on lui a fait savoir que c’était le pilote qui avait demandé à ce qu’ils soient débarqués en raison de leurs odeurs corporelles.

Le couple a déclaré à l’agent d’embarquement qu’il n’y avait pas eu de plaintes de la part des passagers de l’avion ou des autres vols qu’ils avaient pris. Ils ont également exprimé leur surprise, en disant qu’ils s’étaient douchés ce matin-là, selon la plainte.

« En réponse, l’agent de la défense a fait des déclarations désobligeantes et désobligeantes en disant aux Adler qu’il savait que les Juifs orthodoxes prenaient des bains une fois par semaine », selon la plainte.

Le couple s’est alors approché des voyageurs qui attendaient à la porte et leur ont demandé s’ils sentaient des odeurs désagréables, et on leur a répondu non à chaque fois.

En outre, le vol a décollé avec tous les bagages de la famille, y compris une poussette et un siège auto.

« Les Adler ont été sérieusement incommodés, traités comme des criminels, humiliés, insultés, diffamés, ont manqué des rendez-vous, ont engagé des dépenses supplémentaires et ont subi un traumatisme et une détresse émotionnelle », explique la plainte.

La compagnie aérienne a fait séjourner la famille dans un hôtel pour la nuit, qui a pris l’avion le lendemain pour rentrer chez elle à bord d’un autre vol American Airlines.

« Les membres de l’équipe de l’aéroport de Miami étaient préoccupés par le confort de nos autres passagers en raison des odeurs », a déclaré une porte-parole d’American Airlines au Miami Herald.

La plainte réclame des dommages-intérêts non spécifiés et le remboursement des frais d’avocat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...