Un court-métrage israélien pré-sélectionné pour les Oscars
Rechercher

Un court-métrage israélien pré-sélectionné pour les Oscars

"White Eye" est le tout premier film de Tomer Shushan ; il est consacré aux travailleurs migrants de Tel Aviv

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

« White Eye », tout premier court-métrage du réalisateur israélien Tomer Shushan – il y évoque les travailleurs migrants de Tel Aviv – fait partie de la présélection des Oscars en vue de la 93e édition de cette cérémonie prestigieuse organisée par l’Académie des arts et des sciences du cinéma américaine.

« White Eye », qui dure 20 minutes, est l’un des dix films à avancer plus loin dans le processus de sélection dans la catégorie des court-métrages de fiction. Ils étaient 174 à s’être qualifiés. Ce sont les membres de la branche des court-métrages et des films d’animation des Oscars qui votent pour déterminer la pré-sélection, puis les nominés.

La liste des dix court-métrages de fiction en lice va être encore révisée et seulement cinq seront retenus pour la cérémonie qui aura lieu le 25 avril prochain.

« Je suis choqué », a déclaré Shushan.

Tomer Shushan dont le tout premier film, « White Eye », est l’un des dix films présentés dans la catégorie des court-métrages de fiction aux Oscars 2021. (Autorisation : Tomer Shushan)

« Je veux vraiment être candidat », a dit Shushan. « Mais je suis déjà très heureux d’être arrivé aussi loin ».

Le court-métrage de Shushan est basé presque entièrement sur un événement qu’il a lui-même vécu.

Le film raconte l’histoire d’Omer (Daniel Gad), un millenial de Tel Aviv qui découvre de manière inattendue son vélo attaché dans une rue de Tel Aviv et qui implique involontairement un travailleur migrant qui, présume-t-il, a volé sa bicyclette, dans sa mésaventure.

Diplômé de l’école des arts Mishar à Tel Aviv, Shushan a écrit le film en une heure alors qu’il était encore sous le choc de l’incident. Il a reçu un budget pour financer son court-métrage de la part de la Fondation Makor du Film et de la Télévision israélienne et il a tourné l’œuvre toute entière en seulement une nuit.

Le film a remporté le prix du meilleur court-métrage au festival international de Haïfa en 2019, le prix du Grand jury au festival du film SXSW 2020 ainsi que des prix lors d’un festival britannique.

« White Eye » est le deuxième court-métrage seulement réalisé par Shushan après celui qu’il avait tourné lorsqu’il était étudiant. Il travaille actuellement sur une série télévisée, « Torso », qui évolue autour du personnage d’un enquêteur privé, ainsi que sur son premier long-métrage de fiction, « Between the Sacred and The Secular. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...