Un député Yahadout HaTorah appelle les ultra-orthodoxes à quitter la coalition
Rechercher

Un député Yahadout HaTorah appelle les ultra-orthodoxes à quitter la coalition

S'insurgeant contre les confinements ciblés, Yisrael Eichler réclame la démission temporaire des ministres jusqu'à la fin des fermetures "sélectives" des quartiers ultra-orthodoxes

Un Juif ultra-orthodoxe arbore un masque avec une étoile jaune et lève les mains à un barrage routier du quartier   Hephzibah à Beit Shemesh actuellement placé sous confinement pour prévenir la propagation du coronavirus, le 10 juillet 2020 (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Un Juif ultra-orthodoxe arbore un masque avec une étoile jaune et lève les mains à un barrage routier du quartier Hephzibah à Beit Shemesh actuellement placé sous confinement pour prévenir la propagation du coronavirus, le 10 juillet 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un législateur ultra-orthodoxe a appelé, vendredi, les deux partis haredim à démissionner temporairement du gouvernement pour protester contre ce qu’il a qualifié de ciblage « sélectif » des quartiers religieux dans les décisions de confinement pour cause de coronavirus.

« J’appelle les ministres Haredim à démissionner temporairement du gouvernement jusqu’à ce que prenne fin la fermeture sélective des quartiers ultra-orthodoxes », s’est exclamé Yisrael Eichler, député du parti Yahadout HaTorah.

Cet appel a eu lieu après la mise en oeuvre de mesures de confinement dans des quartiers situés dans cinq villes et municipalités particulièrement touchées par l’épidémie de coronavirus, des directives qui ont pris effet vendredi à 13 heures. Un grand nombre de secteurs concernés sont majoritairement ultra-orthodoxes.

« C’est le seul moyen de faire comprendre au Premier ministre Benjamin Netanyahu que les droits des haredim ne sont pas sans valeur », a-t-il dit.

MK Rabbi Yisrael Eichler (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
Yisrael Eichler, rabbin et député de Yahadout HaTorah. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le député n’a pas précisé les modalités de cette démission temporaire. Les partis ultra-orthodoxes sont les plus fidèles alliés de Netanyahu.

Les ministres du cabinet, notamment issus de YaHadout HaTorah et du Shas, ont approuvé cette mesure dans la journée de jeudi face à un nombre de cas de coronavirus qui ne cesse d’augmenter au sein de l’Etat juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...