Rechercher

Un drone armé s’écrase dans le sud et provoque un incendie ; la flotte clouée au sol

Le chef de l'armée de l'air a ordonné que le modèle en question soit retiré du service le temps de l'enquête, deux mois après une première immobilisation de la flotte de drones

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un incendie après le crash d'un drone militaire armé dans le sud d'Israël, le 9 novembre 2022. (Autorisation)
Un incendie après le crash d'un drone militaire armé dans le sud d'Israël, le 9 novembre 2022. (Autorisation)

Un drone militaire israélien armé s’est écrasé mercredi soir près d’Arad, dans le sud d’Israël, déclenchant un incendie et entraînant la mise au sol de toute une flotte pour la deuxième fois en trois mois, a déclaré l’armée.

L’armée israélienne a déclaré que des soldats avaient été dépêchés sur les lieux pour dégager les débris en toute sécurité.

Les pompiers qui sont arrivés sur les lieux ont reçu l’ordre de rester en arrière, de peur que les munitions du drone n’explosent.

Le chef de l’armée de l’air, Tomer Bar, a ordonné l’immobilisation au sol de toute la flotte du modèle en question jusqu’à ce qu’une enquête soit menée sur l’incident. L’armée n’a pas identifié le modèle qui s’est écrasé.

En septembre, l’armée a cloué au sol toute une flotte de drones après qu’un drone s’est écrasé en mer le long de la frontière maritime d’Israël avec le Liban, avant d’être récupéré par la marine.

Selon Tsahal, ce crash est dû à un dysfonctionnement. Aucun autre détail sur la cause n’a été publié.

Le modèle de l’appareil n’a pas non plus été publié.

Un drone IAI EItan à la base aérienne de Tel Nof, pendant l’Opération Aube, début août 2022. (Armée israélienne)

Jusqu’à récemment, les discussions sur les drones armés d’Israël étaient interdites de publication par la censure militaire. Pendant des années, l’armée n’a pas voulu confirmer qu’elle utilisait des drones armés, et les journalistes israéliens qui ont tenté d’en parler se sont heurtés à la censure de l’armée.

Selon l’armée israélienne, les drones représentent environ 80 % du nombre total d’heures de vol opérationnel de l’armée de l’air. Israël n’a pas révélé le nombre de drones armés dont il dispose.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...