Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Un drone de Tsahal frappe 4 terroristes posant un IED sur une route de Cisjordanie 

L'attaque a eu lieu près de l'endroit où un soldat a été tué lundi par une bombe ; des terroristes qui ont blessé un civil près de Naplouse sont abattus

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des véhicules blindés de Tsahal se déplacent dans le camp de Nur Shams, à l'est de la ville de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie, lors d'un raid le 1er juillet 2024. Illustration (Crédit : Zain Jaafar/AFP)
Des véhicules blindés de Tsahal se déplacent dans le camp de Nur Shams, à l'est de la ville de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie, lors d'un raid le 1er juillet 2024. Illustration (Crédit : Zain Jaafar/AFP)

Quatre membres du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien ont été tués dans une frappe de drone effectuée par Israël mardi en fin de journée dans le camp de Nur Shams en Cisjordanie, près de Tulkarem, a annoncé l’armée.

Selon Tsahal, les terroristes étaient en train de poser un engin explosif (IED) lorsqu’ils ont été frappés.

Une source militaire a expliqué que les troupes de Tsahal suivaient la cellule et leur ont tendu une embuscade au moment où ils étaient en train de placer la bombe sur le bord de la route.

Le lieu de l’attaque se situait à environ 100 mètres de l’endroit où un soldat israélien a été tué par un IED en bord de route lundi matin, selon la source.

Les quatre victimes ont été identifiées par une branche locale du Jihad islamique – connue sous le nom de bataillon de Tulkarem – comme étant Yazid Saad al-Shafi, Nimr Anwar Hamarsheh, Mohamed Yasser Shehadeh et Mohamed Hassan Ghannam.

Des photos diffusées en ligne montrent deux d’entre eux tenant des fusils et un troisième portant une gilet pare-balles. Le Jihad islamique palestinien a indiqué que les quatre hommes étaient des « combattants » du bataillon de Tulkarem.

Les groupes terroristes posent fréquemment des engins explosifs sur les routes de Cisjordanie dans le but d’attaquer les troupes israéliennes qui procèdent à des arrestations. Par mesure de précaution, l’armée détruit régulièrement les routes avec des bulldozers blindés avant d’y pénétrer avec des véhicules plus légers.

Lors de l’incident de lundi, qui a eu lieu quelques jours après une attaque similaire près de Jénine au cours de laquelle un soldat a été tué et 16 autres blessés, l’armée n’a pas détruit la route où attendait le véhicule blindé de transport de troupes.

Plus tôt dans la journée de mardi, un civil israélien qui se trouvait à l’avant-poste de Mitzpe Yosef, près de l’implantation de Har Bracha, a été légèrement blessé par des tirs provenant des environs de Naplouse, selon Tsahal et des secouristes israéliens.

Après l’attaque, Tsahal a lancé une chasse à l’homme pour trouver des suspects dans la région de Naplouse, au cours de laquelle elle a échangé des tirs avec plusieurs terroristes armés. Une source militaire a déclaré qu’au moins quatre terroristes palestiniens auraient été abattus.

Le média officiel palestinien Wafa a rapporté qu’une personne avait été blessée par balle au pied lors d’opérations de Tsahal à Naplouse. Il a ajouté que les soldats ont mis en place des points de contrôle autour de la ville.

Des troupes de Tsahal fouillent la région de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie après une attaque par balle qui a fait un blessé israélien, le 2 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les tensions sont vives en Cisjordanie depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, qui a commencé le 7 octobre avec l’assaut lancé par des milliers de terroristes du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël, accompagné d’un barrage de roquettes tirées sur des centres urbains à travers tout le pays. Ils ont brutalement assassiné près de 1 200 personnes, et commis des actes de torture et des viols, et ont en outre pris 251 otages.

Depuis le 7 octobre, les troupes ont arrêté quelque 4 200 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 750 sont des membres du Hamas.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), 560 Palestiniens de Cisjordanie auraient été tués pendant cette période. Tsahal affirme que la grande majorité d’entre eux étaient des terroristes tués lors de raids ou des terroristes menant des attaques.

Au cours de la même période, 21 Israéliens, dont des membres des forces de sécurité, ont été tués dans des attaques terroristes palestiniennes en Israël et en Cisjordanie. Cinq autres membres des forces de sécurité ont été tués lors d’affrontements avec des terroristes en Cisjordanie, y compris lors de l’incident de lundi.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.