Un enseignant argentin limogé après une vidéo parodique sur les nazis
Rechercher

Un enseignant argentin limogé après une vidéo parodique sur les nazis

Des élèves ont reçu la note de 9/10 de la part de leur enseignant après avoir parodié "Barbie Girl" de Aqua en modifiant des paroles : "I'm a Nazi girl in a Nazi world"

Un étudiant argentin déguisé en Adolf Hitler dans une vidéo parodique/ (Capture d'écran Twitter)
Un étudiant argentin déguisé en Adolf Hitler dans une vidéo parodique/ (Capture d'écran Twitter)

Des élèves d’un cours d’histoire d’un collège d’une province du nord-ouest de l’Argentine ont réalisé une vidéo mettant en scène des chanteurs nazis, dans le cadre de devoirs scolaires.

Ils ont reçu la note de 9/10 de la part de leur enseignant de l’Escuela Modelo of San Juan, ou Model School. Sur son site, l’école se décrit comme un lieu où « nous formons les gens avec intégrité, solidarité et esprit d’entreprise ».

La vidéo est une parodie de la chanson « Barbie Girl », du groupe suédois Aqua, dans laquelle un étudiant a modifié les paroles : « I’m a Nazi girl in a Nazi world ». Le clip se termine sur des symboles nazis et montre des chanteurs nazis humilier des étudiants vêtus comme des Juifs et des homosexuels.

Celui-ci a été largement relayé sur les réseaux sociaux.

La vidéo comprend des chants tels que « Come on Jews let’s go (to the) camp » [Allez, les Juifs, allons au camp] et « Come on Joseph let’s make soap » (Allez Joseph, fabriquons du savon).

Lundi, un représentant de DAIA, la Délégation des associations juives d’Argentine, a déclaré qu’il allait rencontrer des responsables du ministère de l’Education de la province de San Juan.

Un étudiant argentin déguisé en Adolf Hitler dans une vidéo parodique/ (Capture d’écran Twitter)

Dans un communiqué diffusé samedi, l’école a présenté « ses excuses aux représentants de la Sociedad Israelita de San Juan », le centre communautaire juif local, ainsi qu’aux autres groupes visés dans la vidéo, notamment les Noirs et les homosexuels.

L’enseignant a été sanctionné et limogé de l’école, selon les médias argentins.

L’Argentine dispose d’une loi nationale contre la discrimination depuis 1998.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...