Un épais brouillard sur le centre d’Israël ferme brièvement les aéroports
Rechercher

Un épais brouillard sur le centre d’Israël ferme brièvement les aéroports

Avions immobilisés à Tel Aviv pendant plus d'une heure, les vols à l'arrivée redirigés vers Chypre

Fort brouillard à l'aéroport Ben Gourion, le 4 janvier 2021. (Autorité aéroportuaire d'Israël)
Fort brouillard à l'aéroport Ben Gourion, le 4 janvier 2021. (Autorité aéroportuaire d'Israël)

Un brouillard dense a continué à envelopper le centre d’Israël lundi matin, immobilisant les avions à l’aéroport Ben Gurion et redirigeant les vols qui devaient atterrir à Tel Aviv.

Un porte-parole de l’autorité aéroportuaire israélienne a déclaré qu’un vol cargo avait été forcé de prendre une autre route et d’atterrir à Larnaca, à Chypre, alors que les vols au départ étaient retardés.

L’aéroport a rouvert et les vols ont repris au bout d’une heure environ.

L’étrange brume était particulièrement forte à Tel Aviv.

Le brouillard était dû à l’air marin circulant vers l’intérieur des terres, provoquant une augmentation de l’humidité dans la plaine côtière et dans d’autres régions.

Le phénomène météorologique, dont l’impact a été ressenti pour la première fois en Israël dimanche, peut persister jusqu’à midi et devrait revenir au cours des prochains jours, réduisant la visibilité sur des pans entiers du pays, y compris sur la côte et dans le nord du Néguev.

Le phénomène météorologique est différent de la brume jaune causée par la poussière dans l’air, qui dérive parfois, notamment lors des deux tempêtes de sable qui ont recouvert le pays en 2015 et qui ont été les pires depuis la création de l’Israël moderne en 1948.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...