Rechercher

Un étudiant juif du centre Hillel de Kharkiv tué en « défendant l’Ukraine »

Serafim Sabaranskiy a décidé de prendre les armes et de défendre sa ville ;"il est mort en héros", selon Hillel ; le centre Habad a été détruit suite aux bombardements russes

Une école détruite pendant les combats entre les forces ukrainiennes et russes à Kharkiv, le 28 février 2022. (Crédit : Sergey Bobok/AFP)
Une école détruite pendant les combats entre les forces ukrainiennes et russes à Kharkiv, le 28 février 2022. (Crédit : Sergey Bobok/AFP)

Un étudiant juif est mort lundi à Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, en « défendant l’Ukraine », a déclaré Hillel International dans un communiqué, alors que les forces russes continuent de bombarder la ville assiégée.

L’étudiant, qui a été identifié par la section Hillel de Kharkiv, s’appellait Serafim Sabaranskiy. Il est « mort en héros », a déclaré Hillel.

« Nous avons le cœur brisé et sommes dévastés de partager que Serafim, un étudiant de Hillel Kharkiv, a été tué en défendant l’Ukraine. Nous partageons notre amour et nos prières avec la famille et les amis de Serafim. Il est mort en héros. Que sa mémoire soit toujours une bénédiction et un réconfort », peut-on lire dans le communiqué intégral.

L’organisation, qui accueille des étudiants juifs, n’a pas donné de détails sur les circonstances de la mort de Sabaranskiy.

Au début du mois, Yulia Pototskaya, directrice de la section Hillel de Kharkiv, a déclaré à JTA que certains des étudiants Hillel de Kharkiv avaient décidé de rester dans la ville malgré l’intensification de l’assaut russe et qu’ils prendraient les armes pour défendre leur patrie.

« Nous avons des volontaires de Hillel, des étudiants qui sont allés à l’armée, et nous espérons que l’Ukraine sera sauvée parce que l’Ukraine est un endroit très merveilleux », avait-elle déclaré à l’époque.

Peu avant l’annonce de la mort de Sabaranskiy, le centre Habad de Kharkiv a subi des tirs d’obus russes qui ont endommagé l’établissement. Aucun blessé n’avait été signalé.

Le bâtiment était utilisé comme une petite yeshiva pour les études religieuses et comme synagogue. Lorsque la ville est devenue une zone de guerre active, il a été réaffecté en abri et en centre logistique pour assurer les services de secours d’urgence.

« Nous poursuivons notre activité d’évacuation de la communauté juive de la ville tout en fournissant un abri, de la nourriture et des médicaments à ceux qui sont restés », a déclaré le rabbin Moshe Moskovitz, grand rabbin de Kharkiv, qui dirige la communauté juive de la ville depuis 1990.

« Malgré le bombardement de nos institutions… nous allons reconstruire, rénover et renforcer toutes nos institutions et développer notre activité de plein fouet », a-t-il ajouté.

Avant la guerre, Kharkiv abritait une communauté juive relativement importante d’environ 45 000 personnes.

Dans la nuit de lundi à mardi, les forces russes ont lancé plus de 60 frappes sur Kharkiv, selon le chef de l’administration régionale, Oleh Sinehubov. Les frappes ont touché le centre historique de la ville, y compris la grande place du marché.

Mais malgré l’offensive russe incessante, la ville est restée unie dans sa résistance, la population civile de la ville faisant preuve d’un « héroïsme et d’une abnégation sans précédent », selon l’Institute for War and Peace Reporting.

Avant que les troupes russes n’envahissent l’Ukraine le 24 février, la section Hillel de Kharkiv, où Sabaranskiy étudiait, se préparait à célébrer son 25e anniversaire, selon JTA.

Mais les combats intenses et les bombardements russes continus ont détruit un centre autrefois important de l’industrie, du commerce et de la culture ukrainienne, ainsi que le bâtiment historique où se trouvait le siège de la section Hillel.

Hillel International est une organisation juive qui se donne pour mission de fédérer les étudiants juifs sur les campus du monde entier et de les encourager « à célébrer la vie et l’apprentissage du judaïsme, à œuvrer pour la justice sociale et à se rapprocher de leurs pairs et du peuple juif mondial », selon le site web de l’organisation.

Malgré les récentes tragédies qui l’ont frappée, Hillel continue d’être une voix dominante parmi les organisations juives qui expriment leur solidarité avec l’Ukraine et appelant à une réponse juive plus affirmée au conflit en cours.

La dernière initiative en date, actuellement menée par Hillel, est un appel à la tenue d’une journée de jeûne le mercredi, un jour avant la fête juive de Pourim, en signe de solidarité avec le peuple ukrainien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...