Un festival culinaire à Jérusalem ouvre ses portes aux gourmets
Rechercher

Un festival culinaire à Jérusalem ouvre ses portes aux gourmets

En clin d’œil à sa diversité gastronomique, Open Restaurants s‘installe dans la capitale pour la première après plusieurs courts séjours à Tel Aviv

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Assaf Granit, l'un des trois propriétaires et fondateurs du célèbre restaurant Machneyuda de Jérusalem. (Crédit :  Machneyuda)
Assaf Granit, l'un des trois propriétaires et fondateurs du célèbre restaurant Machneyuda de Jérusalem. (Crédit : Machneyuda)

S’il a fallu toutefois insister, les entrepreneurs culinaires de Tel Aviv ont enfin organisé un événement culinaire populaire à Jérusalem.

Open Restaurants, qui rassemble les gourmets, les Chefs et leurs cuisines, aura lieu du 22 au 26 novembre dans les restaurants, sur les marchés et dans les sites touristiques de la capitale et de ses environs.

L’événement a eu lieu à Tel Aviv ces trois dernières années et est habituellement organisé au mois de mars.

“Jérusalem était un choix manifeste avec le [marché de] Mahane Yehuda à son épicentre”, commente Jason Pearlman, responsable de la promotion de l’événement auprès des médias.

« Les habitants de Tel Aviv ne connaissaient pas la scène nocturne ici et vous ne pouvez pas apprécier la nature de ce phénomène avant de voir les étals fermer pour la nuit et rouvrir en tant que bars et restaurants ».

Photo d'illustration de Mahane Yehuda (Crédit : Shmuel Bar-Am)
Photo d’illustration de Mahane Yehuda (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Le festival de cinq jours comprend 20 événements culinaires – certains gratuits et d’autres non – pour toutes les sortes de gourmets, qu’il s’agisse des végétariens, des amateurs de casher et ou de ceux qui préfèrent une nourriture non-casher (environ 70 % des événements sont dédiés à l’alimentation casher).

Il y aura également des ateliers, des tournées et des débats qui se dérouleront sur différents sites à travers toute la ville, dont le marché populaire en plein air.

Parmi les événements inhabituels, une fête des cocktails dans un wagon imitant la scène célèbre du film de 1959 “Certains l’aiment chaud” avec Marilyn Monroe, où pourront être dégustés des boissons et des hors d’oeuvres fabriqués par Elran Buzaglo, le chef d’Adom, les 23 et 24 novembre de 19 heures à 23 heures.

Le Restaurant Adom qui organisera la fête des cocktails dans un wagon du tramway de Jérusalem dans le cadre de l'opération Open Restaurants, est opportunément situé à côté du complexe abritant la Première station (Crédit :  Adom)
Le Restaurant Adom qui organisera la fête des cocktails dans un wagon du tramway de Jérusalem dans le cadre de l’opération Open Restaurants, est opportunément situé à côté du complexe abritant la Première station (Crédit : Adom)

Les Chefs Assaf Granit, Nir Tzuk, Nona Shrier et Yahaloma Levi emmèneront les participants lors d’une tournée au Musée d’Israël découvrir leurs oeuvres d’arts favorites et montrer comment ces pièces choisies ont pu être sources d’inspiration pour élaborer leurs propres spécialités, qui seront préparées plus tard pour les curieux.

Ces tournées seront organisées mardi à 18 heures (avec Levi), mercredi et jeudi à minuit (avec Granit mercredi et Tzuk jeudi), et encore vendredi (avec Shrier).

Le Chef Tomer Niv du restaurant Rama’s Kitchen en train de cueillir des herbes dans le paysage des collines de Judée  (Courtesy Rama’s Kitchen)
Le Chef Tomer Niv du restaurant Rama’s Kitchen en train de cueillir des herbes dans le paysage des collines de Judée (Courtesy Rama’s Kitchen)

Le festival inclura également une conférence sur l’innovation consacrée à la technologie alimentaire, dont un ‘hackathon’ sur la fabrication des applications pour les arts culinaires qui aura lieu le vendredi 25 novembre de 10 heures du matin à 14 heures.

Il y aura aussi une possibilité d’explorer ce bel art incarné par la cueillette des herbes aromatiques avec le Chef Tomer Niv, de Rama’s Kitchen, le jeudi 24 novembre, ainsi qu’un détour au marché israélien pour faire les achats de l’avant-vendredi.

Vous pourrez aussi vous joindre à un déplacement dans des quartiers plus religieux de la vieille pour y découvrir les nombreuses saveurs du ‘cholent’, ce plat de viande et de haricots longuement mijoté prisé lors du déjeuner du Shabbat.

Il y aura des tournées culinaires organisées dans la Vieille Ville et dans des ateliers qui s’intéresseront autant aux meilleures façons de préparer le couscous qu’à la découverte des accords fromage-vin.

Au programme également, des événements pour les enfants, dont des ateliers de fabrication de sushi, d’étude de la science du chocolat au Musée des Sciences et de boulangerie aux côtés des chefs pâtissiers de Roladin.

Des étudiantes observent le dépeçage d'un poisson lors de l'édition 2014 d'Open Restaurants. (Crédit : Tomer Foltyn)
Des étudiantes observent le dépeçage d’un poisson lors de l’édition 2014 d’Open Restaurants. (Crédit : Tomer Foltyn)

Jérusalem offre une scène culinaire différente, explique Pearlman, avec une vaste diversité contenue dans un périmètre relativement étroit, et la renaissance de la culture alimentaire dans la ville. Il n’est pas désagréable d’avoir des ambassadeurs internationaux comme le chef Yotam Ottolenghi ou des célébrités locales comme Granit, qui savent comment tirer le meilleur du patrimoine culinaire de Jérusalem.

Le nombre de participants à l’événement Open Restaurants Jérusalem devrait se chiffrer en milliers de personnes.
Certains ateliers sont gratuits et d’autres requièrent des billets achetés en amont sur le site Internet Open Restaurants, qui est en anglais et en hébreu.

Il est également possible d’acheter des packages incluant des nuits dans des hôtels locaux et qui offrent des options de nuitées pour les touristes venus de l’extérieur de la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...