Un festival de reggae espagnol annule le concert de Matisyahu
Rechercher

Un festival de reggae espagnol annule le concert de Matisyahu

Sous la pression du BDS, le chanteur de reggae - non israélien – a été refusé pour des raisons de « sensibilité à la Palestine »

Matisyahu (Crédit : autorisation)
Matisyahu (Crédit : autorisation)

Un festival de musique espagnol a exigé que le chanteur de reggae juif américain Matisyahu défende un Etat palestinien, puis a annulé son apparition après son refus de répondre à cette demande, selon les médias espagnols samedi.

Le festival de Reggae Rototom Sunsplash a annulé le concert du rappeur prévu pour le 22 août.

Selon les organisateurs, Matisyahu a refusé de se conformer à leur demande de soutenir une déclaration ou un message vidéo en faveur du « droit des Palestiniens à un Etat ».

Les organisateurs du festival ont subi une pression intense de la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), selon l’article. Les artistes de l’événement ont menacé d’annuler leurs apparitions si Matisyahu se produisait, car il est perçu comme un « représentant Israël ».

Les organisateurs ont donné un ultimatum à Matisyahu, lui disant que s’il « signait une telle déclaration [affirmant publiquement son soutien aux Palestiniens, il] pourrait se produire », selon le quotidien espagnol El Pais.

Bien que non israélien, Matisyahu s’est souvent rendu en Israël où il a donné plusieurs concerts.

Dans une déclaration sur Facebook, les organisateurs ont affirmé que l’annulation était liée à « la sensibilité du festival pour la Palestine, son peuple et l’occupation de son territoire par Israël ».

La page d’accueil du site du festival, basé à Valencia, contient une vidéo de deux heures et demie de militants pro-palestiniens brandissant des drapeaux palestiniens et dénonçant le bombardement par Israël de la bande de Gaza.

Les militants locaux du BDS se sont félicités de l’initiative après avoir accusé le rappeur juif d’être un « sioniste » et de « défendre un Etat qui pratique l’apartheid et le nettoyage ethnique » sur un lien posté sur sa page Facebook.

Matisyahu sera remplacé par le chanteur reggae jamaïcain Etana.

Matisyahu, qui a été élevé comme Juif « reconstructionniste » à West Chester, en Pennsylvanie, a rejoint le mouvement Loubavitch en 2001 et a fait irruption sur la scène musicale en 2004 en tant que star hassidique.

En 2011, il s’est éloigné du judaïsme orthodoxe, mais continue de se produire à l’échelle internationale et soutient que sa musique s’inspire encore des sources religieuses juives.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...