Un Français sur dix affirme ne pas avoir entendu parler de la Shoah – sondage
Rechercher

Un Français sur dix affirme ne pas avoir entendu parler de la Shoah – sondage

Si 90 % des Français disent avoir entendu parler du "génocide des Juifs, le sondage Ifop souligne que deux Français sur dix ne savent pas quand ce génocide a été perpétré

Le candidat français à la présidence pour le mouvement En Marche!,  Emmanuel Macron, regarde les 2500 photographies de jeunes Juifs déportés de France durant l'occupation nazie pendant la Deuxième guerre mondiale au cours d'une visite au mémorial de la Shoah le 30 avril 2017 à Paris  (Crédit : AFP/Pool/Philippe Wojazer)
Le candidat français à la présidence pour le mouvement En Marche!, Emmanuel Macron, regarde les 2500 photographies de jeunes Juifs déportés de France durant l'occupation nazie pendant la Deuxième guerre mondiale au cours d'une visite au mémorial de la Shoah le 30 avril 2017 à Paris (Crédit : AFP/Pool/Philippe Wojazer)

Un Français sur dix affirme ne pas avoir entendu parler de la Shoah, selon un sondage Ifop pour la Fondation Jean Jaurès publié jeudi, qui souligne que deux Français sur dix ne savent pas quand ce génocide a été perpétré.

Selon cette étude, 90 % des Français disent avoir entendu parler du « génocide des Juifs ». Les moins de 35 ans sont 81 % à en avoir entendu parler (79 % chez les moins de 24 ans).

Lorsqu’on leur demande de situer la période historique à laquelle il a eu lieu, 79 % des Français répondent « la Seconde Guerre mondiale », 9 % l' »entre-deux-guerres », 6 % « la Première Guerre mondiale », 4 % « au début du XXe siècle ».

Sur cette même question, 70 % des moins de 35 ans placent le génocide des Juifs pendant « la Seconde Guerre mondiale » (contre 87 % chez les plus de 65 ans), 11% pendant l »‘entre-deux-guerres », 10 % « la Première Guerre mondiale » et 5 % « au début du XXe siècle ».

Interrogés sur les moyens leur ayant permis d’acquérir des connaissances sur ce génocide, 58 % des Français répondent « par l’école », 41 % « les films ou les livres, documentaires ou de fiction », 17 % « la transmission familiale », « 16 % la presse, les médias », « 16 % les commémorations » (les interviewés pouvaient donner jusqu’à deux réponses).

Les moins de 35 ans, eux, répondent à 76 % « par l’école », à 30 % « par les films ou livres ».

Autres enseignements : 85 % des sondés estiment qu’il est important d’enseigner la Shoah aux jeunes générations (contre 77 % en septembre 2014, lors d’un précédent sondage de l’Ifop). Environ 8 % des Français sont « d’accord » pour lutter contre l’antisémitisme et le racisme afin que cela ne se reproduise pas (contre 84% en 2014). Ils sont 77 % à qualifier de « crime monstrueux » le fait que six millions de Juifs ont été tués par les nazis (63 % en 2014).

A noter par ailleurs que les Français sont 85 % à connaître le génocide des Arméniens et 79 % le génocide des Tutsis au Rwanda.

Ce sondage, publié en partenariat avec la Fondation européenne d’études progressistes (Feps) et l’AJC Paris, l’antenne française de l’American Jewish Committee, la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), révélé par franceinfo, a été réalisé auprès d’un échantillon de 1 014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 12 au 13 décembre par questionnaire auto-administré. Marges d’erreur allant de 1,4 % à 3,1 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...