Un habitant d’une implantation pose du porc sur le corps d’un terroriste
Rechercher

Un habitant d’une implantation pose du porc sur le corps d’un terroriste

Une vidéo montre un homme de Kiryat Arba essayant de « souiller » l'agresseur abattu après qu'il ait blessé un policier israélien

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Une vidéo postée sur les médias sociaux pendant le week-end montre un homme de l’implantation de Kiryat Arba plaçant apparemment de la chair de porc sur le corps d’un Palestinien quelques instants après que ce dernier ait été abattu lors d’une attaque au couteau contre un agent de la police des frontières.
 
Dans la vidéo postée d’abord sur Facebook, l’homme peut être vu portant ce qui semble être du jambon ou un autre produit de porc avant de le placer sur le terroriste au moment où les équipes du Magen David Adom administrent des soins au Palestinien, qui a été rapidement déclaré mort sur les lieux de l’incident.

L’incident a eu lieu après que le terroriste palestinien ait poignardé un policier à Kiryat Arba, ville adjacente à Hébron.

Le policier a été légèrement blessé et l’agresseur abattu par d’autres policiers. Il a succombé à ses blessures sur le chemin de l’hôpital.

Les armes utilisées dans le'attaque au couteau à Kiryat Arba, près d'Hébron, le 9 octobre 2015 (Photo: police israélienne)
Les armes utilisées dans le’attaque au couteau à Kiryat Arba, près d’Hébron, le 9 octobre 2015 (Photo: police israélienne)

La police a déclaré qu’il avait tenté de saisir l’arme de l’officier après l’avoir poignardé.

La viande de porc est considérée comme impure par les deux traditions musulmanes et juives et n’est pas consommée par les pratiquants de ces religions.

Certains prétendent que si un musulman est enterré avec un cochon, il ne peut pas recevoir la bénédiction d’Allah dans l’au-delà, et que, par conséquent, placer de la chair ou du sang de porc sur les corps des terroristes musulmans pourrait les rendre inaptes au statut de martyre.

L’activiste d’extrême droite Itamar Ben Gvir a salué l’acte, disant que la personne qui a fait cela « devrait recevoir une médaille », selon le site de Walla news.

« Si cela pouvait prévenir les attaques terroristes, alors nous pourrions vraiment parler de l’idée de l’année, » a-t-il ajouté.

« Il est temps pour nous d’arrêter avec cette auto-satisfaction et de réaliser que nous sommes au milieu d’une guerre pour notre survie. »

אני בהחלט חושב שמגיע לבחור הזה מדליה. נמאס כבר מהצביעות וההתחסדות של חלקים בציבור הישראלי.http://news.walla.co.il/item/2896075

Posted by ‎איתמר בן גביר‎ on Saturday, 10 October 2015

La pratique de l’utilisation de la chair de porc pour souiller spirituellement les corps de combattants musulmans morts remonte à l’insurrection des Philippines contre les Etats-Unis au 19e siècle, mais a été suggerée ces dernières années par certains comme un moyen de dissuasion face au terrorisme islamiste.

En 2001, le vice-ministre de la sécurité intérieure Gideon Ezra l’avait suggerée dans une interview avec le quotidien israélien Yedioth Ahronoth. Selon Ezra, enterrer des Palestiniens dans la peau d’un porc ou avec du sang de porc pourrait dissuader des agresseurs potentiels.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...